Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article




  Sondage

Humanitaire:
© Ministères par DR



 Autres articles

Comment

Société

Humanitaire: Une mission conjointe de suivi du projet de restauration des droits des femmes victimes de violences sexuelles pendant la crise post-électorale (Prdf) a sillonné l’ouest
Publié le vendredi 27 septembre 2013  |  Ministères


Humanitaire:
© Ministères par DR
Humanitaire: Une mission conjointe de suivi du projet de restauration des droits des femmes victimes de violences sexuelles pendant la crise post-électorale a sillonné l`ouest
Une mission conjointe de suivi gouvernement/Onufemmes/Union européenne a eu lieu du 04 au 06 septembre 2013 à Man, Duékoué et Danané, localités situées dans la région ouest de la Cote d’Ivoire.


 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Dans le cadre de la mise en œuvre du Projet de Restauration des Droits des Femmes victimes de violences sexuelles pendant la crise post-électorale, projet initié par ONU Femmes en collaboration avec le Ministère de la Solidarité, de la Famille, de la Femme et de l’Enfant et cofinancé par l’Union Européenne, une mission conjointe de suivi dudit projet a eu lieu du 04 au 06 septembre 2013 à Man, Duékoué et Danané, localités situées dans la région ouest de la Cote d’Ivoire.

Ont pris part à cette mission conjointe conduite par Monsieur Marcellin DOH DIBAHI Conseiller Technique chargé de la solidarité et de la Cohésion sociale représentant Madame la Ministre de la Solidarité, de la Famille, de la Femme et de l’Enfant, Monsieur NDOLAMB Ngokwey, Coordonnateur Résident du Système des Nations Unies, Représentant Spécial Adjoint du Secrétaire général des Nations Unies, Madame Marie Goretti NDUWAYO Représentante de ONU Femmes, et les Représentants du Ministère d’Etat, Ministère du Plan et du Développement, du Ministère d’Etat Ministère de l’Emploi, de la Formation Professionnelle et des Affaires Sociales, et du Ministère de la Justice et des Libertés Publiques.

Le but de cette mission était d’apprécier l’état d’avancement du projet sur le terrain, une année après son lancement à Man en septembre 2012, en vue de faire des recommandations éventuellement pour l’atteinte des résultats escomptés.

Rappelons que le Projet de Restauration des Droits des Femmes victimes de violences sexuelles pendant la crise post-électorale, PRDF, vise entre autres objectifs à améliorer les conditions de vie des femmes et des filles et prendre en charge 70 victimes des violences sexuelles de la crise postélectorale …

Les Présidents et représentant du WANEP, de l’Association des Femmes Juristes de Côte d’Ivoire et de IRC, partenaires d’exécution de ce projet ont participé à cette mission au cours de laquelle ils ont présenté les paquets d’activités que leur organisation respective ont exécuté dans le cadre de ce projet.

Le Coordonnateur Résident du SNU et Représentant Spécial Adjoint du Secrétaire Général des Nations Unies ainsi que la Représentante Résidente d’ONU Femmes, tout en remerciant l’Union Européenne pour son appui financier dans la mise en œuvre de ce projet pilote qui mérite d’être dupliqué dans d’autres localités, ont réitéré l’engagement du SNU à accompagner la Côte d’Ivoire sur la voie de l’élimination des violences faites aux femmes et à renforcer l’autonomisation des femmes pour un développement harmonieux de la Côte d’Ivoire afin de concrétiser le vœux très cher au Président de la République de faire de la Côte d’Ivoire un pays émergent à l’horizon 2020. Ils ont salué aussi le courage des populations qui sont restées dignes malgré les violences quelles ont subies pendant les différentes crises successives.

Les autorités préfectorales et politiques de Man et Danané dans la région du TONKPI et de Duékoué dans la région du GUEMON n’ont ménagé aucun effort pour réserver un accueil chaleureux aux membres de la délégation. A travers leurs présences distinguées et leurs messages, elles ont exprimé leur reconnaissance à l’Union Européenne et au Système des Nations Unies représenté par le Coordonnateur Résident du SNU et Madame la Représentante d’ONU Femmes et témoigné leur adhésion totale à la lutte contre les violences basées sur le genre en général et la lutte contre les violences sexuelles en particulier qui sont menées dans leur localité respective.

De Man à Danané en passant par Duékoué, la délégation a eu à visiter les cases de la paix qui constituent un des résultats tangibles du projet et qui participent à la cohésion sociale en ce sens que les activités qui s’y déroulent promeuvent la paix à travers les références des cas de VBG et les informations qui sont divulguées sur les droits des femmes et des citoyens. Par ailleurs, la mission a eu des échanges constructifs avec les acteurs et les bénéficiaires du projet ainsi que les populations notamment les femmes sur leurs préoccupations et leurs droits.

La mission commencé à Man le 04 septembre 2013 s’est achevée à Danané par une séance de sensibilisation sur les violences basées sur le genre et les violences sexuelles, animée par les acteurs locaux de lutte contre les VBG qui ont mis en exergue les différents volets de prise en charge holistique des violences sexuelles.

Monsieur le Représentant de Madame la Ministre de la Solidarité, de la Famille, de la Femme et de l’Enfant dans son adresse aux autorités et aux populations mobilisées de ces trois localités a exprimé au nom de Madame la Ministre de la Solidarité de la Famille de la Femme et de l’Enfant empêchée sa reconnaissance pour l’accueil chaleureux que la délégation a bénéficié, mais surtout la solidarité du gouvernement aux victimes des violences en général et des violences basées sur le genre en particulier et saluer le courage des populations affectées par les crises successives que le pays à traverser.

A la fin de la mission conjointe, Madame Marie Goretti Nduwayo, Représentante d’ONUFEMMES en Côte d’Ivoire a exprimé sa reconnaissance aux autorités administratives et politiques des villes visitées pour leur implication dans l’organisation de la mission qui lui a permis d’appréhender les besoins des populations en général et ceux des femmes en particulier après une décennie de crise marquée par des violences basées sur le genre. Elle a pris des engagements au nom d’ONU Femmes pour accompagner les femmes dans ce combat humanitaire de longue haleine pour leur autonomisation effective.

Fait à Abidjan le 10 septembre 2013

Dr Essan Henri DIBO AMANY
Coordonnateur du projet

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires