Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article




  Sondage



 Autres articles

Comment

Économie

Cérémonie de remise de diplôme de formation dans le cadre du projet Coop Academy de la société CARGILL WEST AFRICA : le discours du ministre de l’agriculture
Publié le vendredi 11 octobre 2013  |  Ministères


Agriculture,
© Ministères par DR
Agriculture, environnement et ressources en eau: le ministre Coulibaly Sangafowa au Togo
Photo: le ministre Coulibaly Sangafowa au Togo


 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier


Yamoussoukro, le jeudi 10 octobre 2013


Monsieur le Ministre d'Etat, Ministre de l'Emploi, des Affaires Sociales et
de la Formation Professionnelle;
- Monsieur le Ministre de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche
Scientifique;
- Monsieur le Préfet du District Autonome de Yamoussoukro;
- Monsieur le Gouverneur du District Autonome de Yamoussoukro ;
- Monsieur le Maire de Yamoussoukro;
Monsieur le Président du Conseil d'Administration du Conseil du CaféCacao;
- Monsieur le Directeur Général de CARGILL WEST AFRICA ;
- Monsieur le Directeur Général de l'INP-HB ;
- Monsieur le Représentant du Comité National de Surveillance de la Lutte
contre le travail des enfants;
- Mesdames et Messieurs les Représentants des Organisations
internationales;
- Mesdames et Messieurs les Représentants des structures
parapubliques ;
- Mesdames et Messieurs les Partenaires Techniques et Financiers;
- Honorables invités;
- Mesdames et Messieurs en vos grades et qualités.
C'est pour moi un réel plaisir d'être avec vous en ce jour à l'occasion de cette
cérémonie de remise d'attestation de formation dans le cadre du Projet COOP
ACADEMY de la société CARGILL WEST AFRICA, qui se déroule à
Yamoussoukro, capitale politique et administrative de notre pays.
Je voudrais, avant tout propos, remercier les organisateurs de l'attention qu'ils
ont eue à mon égard en plaçant cet événement sous le patronage du Ministre
de l'Agriculture.
Mesdames et Messieurs,
Comme vous le savez, l'agriculture représente 24% du Produit intérieur brut
(PIB), environ 60% des recettes d'exportation et emploie 2/3 de la population
active. Après plus d'une décennie de crise sociopolitique qui a affecté les
fondamentaux de l'économie ivoirienne, le secteur agricole, comme tous les
Page 2
autres secteurs d'activités en Côte d'Ivoire, doit retrouver son dynamisme
d'antan.
C'est pourquoi Son Excellence Monsieur Alassane OUATTARA, Président de
la République de Côte d'Ivoire, conformément à son programme de
gouvernement, a décidé, à travers le Programme National d'Investissement
Agricole (PNIA), évalué à 2040 Milliards de Francs CFA, de moderniser
l'agriculture. Ainsi, sur ses instructions, un certain nombre de réformes ont été
entreprises notamment dans la filière café-cacao et les filières coton et
anacarde. Ces réformes dans le secteur vont se poursuivre au niveau des
organisations professionnelles et au niveau de la formation.
En effet, il convient de le souligner, le regain de dynamisme du secteur
agricole doit passer nécessairement par des producteurs bien formés, au sein
d'organisations professionnelles performantes.
Mesdames et Messieurs,
La loi n097-721 du 23 décembre 1997 relative aux coopératives et ses textes
subséquents avaient pour objectif d'aboutir à un mouvement coopératif et
mutualiste performant et viable, pouvant contribuer à l'amélioration des
conditions de vie et au bien-être de ses membres. Il s'agissait plus
spécifiquement de faire des coopératives, de véritables entreprises dotées
d'un Conseil d'Administration et gérées au quotidien par un personnel qualifié.
Cependant, à ce jour, force est de constater que le mouvement coopératif
ivoirien traverse une crise profonde due, entre autres,à la faiblesse de l'esprit
coopératif, à la mauvaise gouvernance, au manque de cohésion sociale, aux
conflits internes. Tout ceci, marqué par une prolifération d'entités, vidées de
leur substance et surtout prises en otage par des hommes et des femmes
d'affaires mus par des intérêts personnels.
Une évaluation des coopératives café-cacao des régions du Moyen-Comoé et
du Sud-Comoé réalisée en 2010, et portant sur les critères d'analyse que sont
la structuration, l'organisation, le fonctionnement, la gestion administrative et
financière des coopératives, a révélé que seulement 11 % des coopératives
sont performantes, 38% ont une performance moyenne et 52 % ne sont pas
performantes.
Ce constat a donc amené le Ministère de l'Agriculture, à mettre un accent
particulier sur l'assainissement et la professionnalisation des filières en vue de
promouvoir un environnement global favorable à l'investissement privé.
Mesdames et Messieurs,
C'est dans ce contexte que l'Acte Uniforme relatif au Droit des Sociétés
Coopératives, a été adopté le 15 décembre 2010 à Lomé (Togo). Il est
effectivement entré en vigueur en mai 2011, avec une période transitoire de
Page 3
deux (2) ans qui s'est achevée le 15 mai 2013. Ce nouveau cadre
règlementaire devrait ainsi donner un nouveau souffle à nos sociétés
coopératives. En effet, l'Organisation pour l'Harmonisation en Afrique du Droit
des Affaires (OHADA), en consacrant un Acte Uniforme aux coopératives, a
voulu démontrer leur importance dans la lutte contre la pauvreté, dans la
création d'emplois et dans l'intégration sociale des populations défavorisées.
Mesdames et Messieurs,
A présent, mon Département est en train de mener des réflexions en vue de la
mise en place d'un Programme de Formation Professionnelle Agricole Intégré.
C'est un programme ambitieux et novateur. Il comporte deux axes majeurs, à
savoir:
./ Améliorer les capacités professionnelles des encadreurs et opérateurs du
monde agricole
./ Assurer une meilleure formation des ressources humaines du secteur
agricole.
Les principales caractéristiques de ce programme de formation sont, entre
autres:
• la forte implication des entreprises privées intervenant dans la chaîne
des valeurs, au niveau de la conception, de la mise en oeuvre et du
financement des activités de formation et de post-formation;
• l'implantation de Centre de formation régional adapté aux réalités et aux
besoins locaux;
• la prise en compte des nouvelles technologies et des innovations (veille
technologique) ;
• l'utilisation dans ces centres des mêmes matériels et équipements que
les entreprises appelées à recruter les diplômés;
• la garantie d'une adéquation entre la formation et l'emploi (en un mot,
une formation qui ne créera pas de chômeurs).
Mesdames et Messieurs,
Le projet « Coop Academy» de CARGILL WEST AFRICA vient ainsi à point
nommé pour le renforcement des capacités de management et de planification
des dirigeants de coopératives bénéficiaires.
Cette initiative s'inscrit parfaitement dans la vision du Gouvernement et dans
les objectifs de son Programme de Formation Professionnelle Agricole
Intégré.
En effet, les modules dispensés, qui portent sur l'organisation et le
fonctionnement de la coopérative, la gestion opérationnelle et stratégique de
Page 4
la coopérative, contribuent, à n'en point douter, à répondre aux attentes des
récipiendaires.
C'est pourquoi, solennellement, je voudrais féliciter et exprimer toute ma
gratitude à la société CARGILL WEST AFRICA, représentée ici par son
Directeur Général, pour son initiative.
Je voudrais également remercier et féliciter le Directeur Général de l'INP-HB
pour sa franche collaboration en acceptant de signer l'Accord de partenariat
avec l'une des plus grandes firmes internationales intervenant dans le
paysage agricole en Côte d'Ivoire.
Mesdames et Messieurs,
A l'endroit des récipiendaires, j'adresse mes vives félicitations. Je vous
exhorte au travail. Soyez d'une grande probité professionnelle. Vous devez
comprendre que votre rôle reste déterminant quant à la viabilité de vos
coopératives respectives. En effet, c'est de votre professionnalisme et
notamment votre perception du bien-fondé de l'entreprise coopérative en tant
qu'instrument nécessaire et indispensable au mieux-être des membres, que
dépendra la compétitivité de vos structures.
Mesdames et Messieurs,
Le projet « Coop Academy», faut-il le rappeler, s'inscrit dans le cadre de la
Plateforme de Partenariat Public-Privé (PPPP) dans la filière café-cacao, et je
m'en réjouis. C'est donc le lieu pour moi, d'inviter tous les acteurs impliqués
dans la chaîne des valeurs de la filière, à prendre une part active dans la
PPPP de la filière café-cacao en vue de garantir une synergie des initiatives
visant à assurer une économie caféière et cacaoyère durable.
Mesdames et Messieurs,
Je ne saurais terminer mon propos sans exprimer mes vifs remerciements à
Monsieur le Ministre Lambert Kouassi KONAN, Président du Conseil
d'Administration du Conseil du Café-Cacao dont le parrainage a donné à cette
cérémonie un éclat particulier. Merci Monsieur le Ministre de nous donner
toujours l'occasion de partager votre expérience.
C'est sur ces mots que je déclare close la cérémonie de remise de diplôme
aux dirigeants de coopératives formés dans le cadre de la phase pilote du
projet « Coop Academy ».
Je vous remercie.


Coulibaly Sangafowa

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires