Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Région
Article



 Titrologie



Le Patriote N° 4178 du 26/10/2013

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage




 Nous suivre

Nos réseaux sociaux



 Autres articles

Comment


Région

Korhogo : Bilan des activités de l’ADDR
Publié le samedi 26 octobre 2013  |  Le Patriote




 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

60% d’ex-combattants réintégrés avant fin décembre, 103 kalaches déposées
Sur l’ensemble des 3.895 ex-combattants du District des Savanes, l’ADDR a déjà réintégré 1930, soit 49,55% des effectifs. Le bureau régional de l’autorité en charge des ex-combattants entend porter ce pourcentage à 60% avant fin décembre 2013 avec l’intégration de 1.515 autres ex-combattants dans le cadre du projet "10.065 artisans à réintégrer". Ces informations ont été données, il y a quelques semaines, par Doumbia Brahima alias "Nivaquine", le directeur régional de l’Autorité pour le désarmement, la démobilisation et la réintégration des ex-combattants (ADDR). Et cela dans le cadre de la tournée d’informations qu’il a entreprise auprès des autorités de la cité du Poro.
Accompagné du chargé de communication du bureau régional, Diaby Oumar, ils ont rencontré le Conseil municipal, puis le chef de canton et très bientôt le Conseil régional pour boucler cette tournée.
Selon Nivaquine, ces autorités sont à un moment donné ou un autre appelées à mettre la main à la gestion des ex-combattants.Cette démarche a donc pour but de les informer du travail qui est fait autour de ces hommes et femmes dont la réintégration est un important projet dans le programme du Président de la République. A chaque autorité, Nivaquine a fait un point détaillé du processus d’intégration dans le District des Savanes avant de remettre la liste des démobilisés reintégrés.
Ainsi, chez le chef de canton où il a été reçu par le porte-parole, le chef Issa Coulibaly, Nivaquine a révélé que 82 gardes pénitenciers étaient déjà en service. Il a aussi précisé que pendant six mois, en attendant qu’ils aient leur matricule, l’ADDR leur a régulièrement versé la somme de 156.000 FCFA par personne comme salaire. Selon toujours Nivaquine,125 ex-combattants du District des Savanes sont à ce jour à Bouaké pour une formation commune de base en vue d’intégrer la douane. « Ceux-ci perçoivent par mois, 40.000 FCFA. Et 63 autres ex-combattants avaient passé 45 jours à l’école agropastorale d’Azaguié pour une formation en agriculture et en élevage. A leur retour, ils ont perçu chacun la somme de 800.000 FCFA pour leur installation », a fait savoir Nivaquine, tout en soulignant que 32 ex-combattants, qui étaient des agriculteurs et qui ont émis le v?u de reprendre leur activité d’avant guerre, ont reçu chacun une somme de 800.000 FCFA pour une intégration directe dans le domaine qu’ils ont choisi.
Dans le cadre du programme des motos tricycles, ce sont 350 ex-combattants qui ont reçu leur engin pour le transport des marchandises. Ces hommes ont également perçu par deux fois, 40.000 FCFA chacun. A l’occasion de la visite d’Etat du Président de la République, 500 ex-combattants ont été réintégrés d’urgence. Suite à une démarche personnelle du directeur régional de l’ADDR, le directeur national de la Lonaci a recruté deux chauffeurs au sein des ex-combattants du District. Enfin, sur l’ensemble des 500 agents qui vont bientôt intégrer le corps des agents des Eaux et Forêts, 70 sont issus des rangs des démobilisés du District des Savanes. A en croire Nivaquine, sur l’ensemble des 64.000 ex-combattants éparpillés sur toute l’étendue du territoire national, le Président Alassane Ouattara a demandé à l’ADDR de réintégrer un effectif de 30.000 avant la fin de l’année. « Pour atteindre cet objectif, le bureau régional de Korhogo est prêt », a assuré Nivaquine. Au total, 306 personnes à Korhogo (région du Poro), 250 à Ferké (région du Tchologo) et 176 à Boundiali (région de la Bagoué) sont concernées par cette opération qui commence bientôt. Au-delà de ces chiffres, le responsable local de l’ADDR a dit être convaincu que les ex-combattants ont désormais foi en l’ADDR. Pour preuve, 103 Kalachnikovs ont été déposées volontairement par leurs détenteurs.
Pour sa part, le chef Issa Coulibaly a félicité le responsable local de l’ADDR pour tout ce travail abattu depuis seulement janvier 2013. Il l’a chargé de traduire au Directeur Général de l’ADDR, Fidèle Sarassoro toute leur admiration et leur confiance.

MD

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires