Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article




  Sondage




 Nous suivre

Nos réseaux sociaux



 Autres articles

Comment

Économie

Cérémonie d’installation du Conseil d’administration du conseil du coton et de l’anarcade : le discours du ministre de l’agriculture Coulibaly Sangafowa
Publié le mardi 29 octobre 2013  |  Ministères


Cérémonie
© Ministères par DR
Cérémonie d`installation du Conseil d`administration du Conseil du coton et de l`anacarde
Cérémonie d`installation du Conseil d`administration du Conseil du coton et de l`anacarde Mardi 29 octobre 2013. Abidjan. Cérémonie d`installation du Conseil d`administration du Conseil du coton et de l`anacarde sous la présidence du ministre de l`Agriculture, Coulibaly Sangafowa.



Voir tout l'album photo
 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Monsieur le Président du Conseil d’Administration du Conseil du Coton et de l’Anacarde,
Messieurs les Directeurs de Cabinet,
Messieurs les membres du Conseil d’Administration du Conseil du Coton et de l’Anacarde,
Monsieur le Directeur Général du Conseil du Coton et de l’Anacarde,
Honorables Invités,
Mesdames et Messieurs, en vos grades, titres et qualités,
Je voudrais vous remercier très sincèrement d’avoir répondu si nombreux à notre invitation pour prendre part à cette cérémonie autour du dossier de la Réforme des filières Coton et Anacarde, dont l’importance n’est plus à souligner.
Cette cérémonie revêt à nos yeux un caractère tout particulier, car il s’est agit ce jour, d’installer le Conseil d’Administration de l’Organe chargé de la Régulation, du Suivi et du Développement de ces deux filières, dénommé « Conseil du Coton et de l’Anacarde ».
Au nom du Président de la République, Son Excellence Monsieur Alassane OUATTARA et du Premier Ministre, Son Excellence Monsieur Daniel KABLAN DUNCAN, je voudrais adresser mes vives félicitations aux membres du Conseil d’Administration pour le choix porté sur leur personne.
Je voudrais également exprimer mes sincères remerciements à leurs structures respectives pour la justesse de leur choix, au regard de la qualité des Administrateurs qu’elles ont bien voulu mettre au service du nouvel organe de régulation, de suivi et de développement des filières coton et anacarde.
Je souhaiterais par la même occasion rendre un hommage tout particulier au Président du Conseil d’Administration qui a bien voulu accepter la mission à lui confiée par le Président de la République, de veiller à la destinée du Conseil du Coton et de l’Anacarde. Toutes mes félicitations, Monsieur le Président, pour votre brillante élection à la tête du Conseil.
J’associe à ces mots de félicitations, Monsieur le Directeur Général du Conseil du Coton et de l’Anacarde, dont chacun connaît déjà l’ardeur au travail. Monsieur le Directeur Général, vous avez dirigé dans des conditions difficiles l’Autorité de Régulation du Coton et de l’Anacarde avec laquelle vous avez conduits les travaux d’élaboration des documents de stratégie et d’opérationnalité de cette réforme.
Mesdames et Messieurs,
Honorables Invités,
La présente cérémonie est l’aboutissement d’un processus qui a démarré en juin 2011 par la mise en place d’un Groupe de Travail avec pour mission de dégager les grands axes de la réforme des filières coton et anacarde. Les orientations stratégiques de cette réforme, issues d’une large concertation avec les opérateurs, les organisations professionnelles agricoles, les experts tant nationaux qu’internationaux, et les partenaires au Développement, ont été adoptées par le Conseil des Ministres le 22 mars 2013.
Dans la même logique de concertation, un atelier tenu à Yamoussoukro les 5, 6 et 7 septembre 2013 a permis aux acteurs de traduire ces axes stratégiques en activités opérationnelles dont la mise en œuvre doit conduire aux objectifs suivants:
• l’optimisation de la production et l’amélioration de la qualité du coton et de l’anacarde;
• la garantie d’un prix rémunérateur aux producteurs au moins égal à 60% du prix CAF;
• la garantie de la transparence et de la fiabilité du système de commercialisation;
• la mise en place dans chacune des deux filières, d’une interprofession représentative et crédible assise sur de solides organisations de producteurs;
• l’augmentation de la valeur ajoutée par la transformation;
• l’amélioration du cadre et des conditions de vie des producteurs.
• le renforcement de la bonne gouvernance dans les deux filières;
La mise en œuvre de cette réforme s’inscrira dans le nouveau cadre réglementaire et institutionnel définit par la loi n°2013-656 du 13 septembre 2013 fixant les règles relatives à la commercialisation du coton et de l’anacarde et à la régulation des activités des filières coton et anacarde.
Je voudrais saisir cette opportunité pour rassurer l’ensemble des acteurs et partenaires que l’ancienne Structure, l’Autorité de Régulation du Coton et de l’Anacarde (ARECA), dispose d’une période transitoire de six (6) mois pour passer la totalité des charges au Conseil du Coton et de l’Anacarde, nouvelle Structure, dont l’existence juridique a pris effet à compter du 13 septembre 2013, date de promulgation de la loi n°2013-656 du 13 septembre 2013 fixant les règles relatives à la commercialisation du coton et de l’anacarde et à la régulation des activités des filières coton et anacarde.

Monsieur le Président du Conseil d’Administration,
Messieurs les membres du Conseil d’Administration,
Monsieur le Directeur Général,
Il y quelques temps, soit en 2012 à l’occasion d’une cérémonie comme celle-ci, nous nous retrouvions pour installer le Conseil du Café-Cacao. La mise en place du Conseil du Coton et de l’Anacarde doit être comprise comme la volonté du Président de la République de faire des filières coton et anacarde les moteurs du développement des zones Nord, Est et Centre de notre pays à l’instar du binôme café-cacao.
Pour relever tous ce défi, je sais que je peux compter sur l’ensemble des membres du Conseil d’Administration du Conseil du Coton et de l’Anacarde, aux compétences avérées.
Je suis convaincu que vous aurez à cœur de vous inscrire dans la poursuite de la politique exemplaire en faveur des producteurs que le Président de la République a impulsée depuis son accession à la Magistrature Suprême.
Je vous assure de ma disponibilité à vous y accompagner.
Je vous remercie.

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires