Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article



 Titrologie



Le Patriote N° 4181 du 30/10/2013

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage


 Nous suivre

Nos réseaux sociaux



 Autres articles

Comment


Économie

Doing Business 2014 :la Côte d’Ivoire remonte la pente et gagne 10 places
Publié le mercredi 30 octobre 2013  |  Le Patriote


Economie:
© Abidjan.net par Michel Yao
Economie: présentation du rapport Doing Business 2014
Mardi 29 octobre 2013. Abidjan. Le rapport annuel de l`étude des réglementations des activités commerciales, Doing Business de l`année 2014 a été rendu public, désignant la Côte d`Ivoire parmi les tops reformer des économies de l`Afrique Subsaharienne


 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Le climat des affaires s’améliore de plus en Côte d’Ivoire. En tout cas, c’est ce qui ressort du rapport Doing Business 2014. La Côte d’Ivoire, selon cette étude est plus propice aux affaires qu’il y a un an. Le rapport rendu public ce mardi 29 octobre, par la Banque mondiale, attribue au pays dirigé par Alassane Ouattara, la 167ème position cette année, soit 10 places de plus qu’en 2014 sur 189 économies nationales évaluées. Et ces résultats figurent dans le très attendu rapport « Doing Business : Comprendre les réglementations pour les petites et moyennes entreprises » pour l’année. Mais comment en sommes-nous arrivés-là ? La Banque mondiale a comparé le climat des affaires de 189 économies mondiales, soit quatre de plus qu’en 2012, avec l’entrée de la Libye, du Myanmar, de San Marin et du Soudan du Sud. Pour ce faire, les règlementations entourant 11 étapes de la vie d’une entreprise ont été évaluées, en l’occurrence : la création d’entreprise, l’obtention de permis de construire, le raccordement à l’électricité, le transfert de propriété, l’obtention de prêts, la protection des investisseurs, le paiement des taxes et impôts, le commerce transfrontalier, l’exécution des contrats, le règlement de l’insolvabilité et enfin l’embauche de travailleurs. Après des enquêtes bien fouillées, la Banque mondiale a fait le constat selon lequel, la Côte d’Ivoire figure parmi les 50 économies ayant réalisé les avancées les plus remarquables entre 2005 et 2012. En effet, la Côte d’Ivoire se distingue pour avoir réduit l’écart sur l’indicateur de la distance de la frontière. La distance de la frontière indique la distance moyenne qui sépare une économie, à un moment donné, des meilleures performances réalisées par les économies sur chacun des indicateurs Doing Business depuis 2003 ou depuis l'année de la première collecte de données pour l'indicateur concerné. La mesure est normalisée et comprise entre 0 et 100, 100 représentant la frontière. Le pays si cher au président Alassane Ouattara figure également parmi les 10 économies qui ont le plus progressé dans au moins 3 domaines évalués par le Doing Business en 2012/2013 à savoir : création d’une entreprise, obtention de permis de construire, transfert de propriété. « Les 10 économies qui ont progressé le plus sont (par ordre croissant d’amélioration) l’Ukraine, le Rwanda, la Russie, les Philippines, le Kosovo, Djibouti, la Côte d’Ivoire, le Burundi, l'ex-République yougoslave de Macédoine et le Guatemala. Pourtant, il reste beaucoup de défis à relever dans cinq de ces pays (Burundi, Côte d’Ivoire, Djibouti, les Philippines et l’Ukraine) qui sont encore dans la deuxième moitié du classement général », révèle le rapport. Aujourd’hui, neuf pays d’Afrique subsaharienne font partie des 20 pays qui "ont le plus reformé la règlementation des affaires depuis 2009", indique la Banque mondiale dans un communiqué de presse faisant suite à la publication mardi du rapport "Doing Business 2014 : comprendre les réglementations pour les petites et moyennes entreprises". Il s’agit du Burundi, de la Sierra Leone, de la Guinée Bissau, du Rwanda, du Togo, du Bénin, du Liberia, de la Côte d’Ivoire et de la Guinée. Le rapport soutient aussi que la Côte d’Ivoire a rendu plus simple l’exécution des contrats en instituant un tribunal de commerce spécialisé. Pour rappel, la Côte d’Ivoire occupait le 177ème rang au classement Doing Business en 2013 sur 187 économies nationales évaluées.


Jean Eric ADINGRA

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires