Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article




  Sondage


 Nous suivre

Nos réseaux sociaux



 Autres articles

Comment

Politique

Côte d’Ivoire : les militaires déserteurs menacés de radiation
Publié le mercredi 20 novembre 2013  |  Xinhua


Démarrage
© Abidjan.net par Atapointe
Démarrage du processus de désarmement obligatoire des ex combattants d’Abobo
Vendredi 23 août 2013, Abidjan. Le Commandant Koné Gaoussou alias Jah Gao procède à un désarmement obligatoire des ex-combattants d’Abobo.


 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Les militaires ayant déserté les casernes depuis la crise post-électorale pour l'exil sont menacés de radiation.

Selon un communiqué du gouvernement lu mardi sur les antennes de la télévision publique, les soldats exilés sont invités à retourner à leurs activités à l'occasion d'un "rappel".

"Plusieurs appels ont été lancés aux éléments des forces de sécurité et de défense en exil. Suite à ces appels qui s'inscrivent dans un souci d'apaisement du chef de l'Etat, certains sont revenus, mais d'autres ne l'ont pas encore fait", font remarquer en substance les autorités ivoiriennes, rappelant que la date butoir est fixée au 30 novembre.

"Passé ce délai, la désertion sera constaté et les mesures qui conviennent seront appliquées, à savoir la radiation des effectifs de l'armée, de la gendarmerie, de la police, des forces militaires et para-militaires", ont-elles prévenu.

La Côte d'Ivoire tente de retrouver la normalité après une crise post-électorale aiguë qui a secoué le pays en 2010 et 2011.

Plusieurs civils et militaires ont pris le chemin de l'exil vers des pays limitrophes au plus fort de cette crise.

A plusieurs occasions, le président ivoirien Alassane Ouattara a déclaré continuer de tendre la main aux Ivoiriens exilés, exhortant ceux-ci à rentrer au pays pour prendre leur part dans la reconstruction et la relance économique du pays après la parenthèse de la crise.

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires