Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article



 Titrologie



Nord-Sud N° 2519 du 28/11/2013

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage




 Nous suivre

Nos réseaux sociaux



 Autres articles

Comment


Politique

Les cadres de Botro plus que jamais divisés !
Publié le jeudi 28 novembre 2013  |  Nord-Sud




Comment

 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Cela a peut-être échappé à certains. Mais pas à ceux qui ont suivi de bout en bout les préparatifs de la visite du Président Ouattara dans le Gbêkê. Hier, en présence du chef de l’Etat, les cadres du département de Botro ont laissé transparaître au grand jour, les profondes dissensions qu’il y a entre eux. C’est que, pour la visite du Président Alassane Ouattara, c’est initialement le ministre Gnamien Konan qui devait parler au nom des populations pour poser leurs préoccupations. Mais, pour des questions de leadership entre Baoulé-Satiklan (sous-groupe ethnique du ministre Gnamien Konan, peuplant en majorité Botro) et Gblô (plus majoritaires à Diabo etLanguibonou, les deux autres importantes localités du département), les seconds cités contestent le choix de l’ancien directeur général de la Douane. Pour les contestataires, en plus d’être marginalisés, si le choix de Gnamien Konan était validé, il aurait constitué une grave injustice, d’autant qu’il revenait déjà au maire de Botro de souhaiter la bienvenue au président de la République. Après avoir opté pour le député suppléant de Gnamien Konan sur le siège du Parlement, Adolphe Saraka, les cadres finissent par désigner Diby Kouassi, député de Diabo, pour porter les préoccupations des populations de l’ensemble du département à Alassane Ouattara. Mais, sans doute échaudé d’avoir été écarté de la sorte alors qu’il représente une sorte d’étoile montante, Gnamien Konan choisi de prendre sa revanche, quand Jeannot Kouadio- Ahous­sou, le président du comité d’organisation de la visite lui propose d’aller annoncer les dons du président de la République aux populations. « C’est aussi en tant que député de Botro que je m’exprime », précise Gnamien Konan, droit dans ses souliers, quand il prend la parole. Et, avant d’annoncer les dons d’Alassane Ouattara au département de Botro, il prend soin de présenter son livre-blanc. Il demande notamment la création d’un lycée professionnel dans le département. Une doléance à laquelle Alassane Ouattara accède sur-le-champ. Mais, dans les couloirs, les applaudissements font très vite la place à des interrogations. « Partout où le président est déjà passé, on n’a pas encore vu un membre du gouvernement venir présenter les doléances des populations. En plus, dans notre département, on a choisi quelqu’un pour le faire. En tant que fils de Botro, Gnamien Konan n’avait qu’à verser ce qu’il a comme préoccupation, dans le panier des doléances que devait présenter le député Diby. C’est désolant de présenter un tel spectacle au président de la République », s’est désolé à la fin du meeting, un cadre de Diabo.

MD

Comment

 Commentaires



Comment