Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article




  Sondage




 Nous suivre

Nos réseaux sociaux



 Autres articles

Comment

Politique

Côte d’Ivoire: un militaire tué dans l’attaque d’un commissariat d’Abidjan (ministre)
Publié le jeudi 5 decembre 2013  |  AFP


Lutte
© Abidjan.net par Marc Innocent
Lutte contre le crime et la drogue : la commission de la CEDEAO en séance de travail avec les donateurs de haut niveau pour l`Afrique de l`ouest
Lundi 28 Octobre 2013. Abidjan. le premier Ministre Daniel Kablan Duncan a Présidé la cérémonie de lancement des travaux visant a réduire le crime organise et le trafic de drogue en Afrique de l`ouest en présence des partenaires tels l`Office des Nations Unies pour la lutte contre la Drogue et le Crime et l`Office des Nations Unies pour l`Afrique de l`Ouest. Photo : Paul Koffi Koffi ,ministre de la Défense


Comment

 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

ABIDJAN, 05 déc 2013 (AFP) - Un militaire a été tué dans l’attaque d’un
commissariat à Yopougon, un quartier périphérique d’Abidjan, par des individus
non identifiés mercredi soir, a annoncé jeudi le ministre ivoirien de la
Défense, Paul Koffi Koffi.
L’attaque faisait suite à l’arrestation de cinq consommateurs de drogue
mercredi dans la matinée, a déclaré le ministre à la télévision nationale.
"Mécontent d’avoir été démantelés", ceux-ci ont pris des mesures de
"représailles", selon de premières "hypothèses", communiquées par M. Koffi
Koffi.
Un soldat a péri dans la bataille, qui s’est ensuite déplacée vers un camp
militaire, a-t-il affirmé. Aucun blessé n’est par contre à déplorer au sein
des forces de l’ordre, selon le ministre.
D’après des sources sécuritaires, qui ont requis l’anonymat, des
assaillants ont abattu un soldat alors qu’il tirait sur leurs acolytes.
La façade du commissariat du 16e arrondissement de Yopougon laissait
apparaître jeudi seulement une petite dizaine d’impacts de balles, a constaté
l’AFP.
La police, renforcée par la gendarmerie, l’armée et le Centre de
coordination des décisions opérationnelles (CCDO, une unité d’élite), ont
fouillé la zone après l’attaque, ce qui a permis la découverte d’une cache
d’armes lourdes, de kalachnikovs et de grenades, selon Paul Koffi Koffi.
Le ministre de la Défense n’a toutefois pas fait état d’arrestations
d’assaillants, malgré des opérations de "ratissage".
Le niveau de violence est redescendu ces derniers mois en Côte d’Ivoire, où
la crise postélectorale, qui a mis un terme à une décennie de conflit
politico-militaire, a fait plus de 3.000 morts en 2010-2011.
De nombreuses armes circulent encore dans le pays.
La Côte d’Ivoire est frappée par un phénomène de "coupeurs de route", des
hommes armés dépouillant les véhicules à des barrages sauvages, surtout de
nuit, et tuant parfois les passagers.
En décembre 2012, une gendarmerie de Yopougon avait été attaquée. Les
assaillants avaient été repoussés.
eak-jf/sd


 Articles associés

 

Comment

 Commentaires



Comment