Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article



 Titrologie



L’expression N° 1295 du 9/12/2013

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage




 Nous suivre

Nos réseaux sociaux



 Autres articles

Comment

Politique

Réconciliation nationale/Soro Kanigui aux membres du Raci : « Prenons nos responsabilités pour sauver le pays »
Publié le lundi 9 decembre 2013  |  L’expression


Le
© Autre presse par DR
Le Réseau des amis de la Côte d’Ivoire (Raci) dévoile ses ambitions
Samedi 07 décembre 2013. Abidjan. Le Réseau des amis de la Côte d’Ivoire (Raci) qui est un mouvement comprenant des députés, maires, cadres et leaders de la société civile veut jouer un rôle déterminant dans la réconciliation des Ivoiriens. Le président de cette structure a dévoilé cette ambition au cours de la présentation des membres du bureau national du Raci.



Voir tout l'album photo
Fichier joint:
Liste des membres du bureau exécutif national du Réseau des Amis de Côte d’Ivoire (RACI)
Comment

 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Le Réseau des amis de la Côte d’Ivoire (Raci) qui est un mouvement comprenant des députés, maires, cadres et leaders de la société civile veut jouer un rôle déterminant dans la réconciliation des Ivoiriens. Le président de cette structure a dévoilé cette ambition samedi, au cours de la présentation des membres du bureau national du Raci

Après le conclave de recadrage qui a eu lieu en octobre 2013 à Abidjan, le Réseau des amis de la Côte d’Ivoire (Raci) qui est une faîtière des députés, maires, cadres de l’administration publique et privée et aussi des leaders de la société civile a décidé de passer à l’offensive dans le cadre de son programme d’activités. Au cours de la présentation des membres du bureau exécutif national qui a eu lieu, ce samedi au Golf hôtel, le député Soro Kanigui Mamadou, président du Raci a demandé à son ‘‘commando’’ de se mobiliser pour prendre les devants de la réconciliation nationale pour sauver le pays. « Pour nous, aujourd’hui, il y a une responsabilité à prendre pour sauver notre peuple et le protéger pour les générations à venir. Il s’agit de réconcilier les Ivoiriens ; de faire de notre peuple, un peuple fier de son identité nationale, un peuple tourné vers l’avenir et qui se construit. Il nous faut donc sortir du tribalisme, de la méfiance ethnique et religieuse. Pour ce faire, il fallait un cadre objectif où tous les Ivoiriens quels que soient leur région et leurs religions ; quels que soient leur obédience politique et leur statut social, ils puissent se retrouver pour débattre cordialement et amicalement afin de choisir ce qui est bon pour notre pays. C’est pourquoi, le Raci, en mettant en mission des femmes et des hommes, décidés à prendre leurs responsabilités historiques », a indiqué le président du Raci. Poursuivant, Soro Kanigui a invité toutes les forces vives de la République à rejoindre le Raci pour faire de cette organisation le plus puissant réseau d’influence du pays. « C’est aussi l’occasion pour notre mouvement de lancer un appel à tous les cadres, à tous les élus, à tous les étudiants et à tous les corps de métiers afin qu’ils nous rejoignent dans l’optique de faire du Raci le plus puissant mouvement par lequel les femmes et les hommes de ce pays se retrouvent, se donnent la main pour marcher vers l’avenir dans la tranquillité », a indiqué Soro Kanigui. Sur le processus de réconciliation nationale, le Raci estime que la Cdvr et les Etats généraux de la République du Fpi ne peuvent pas réconcilier les Ivoiriens. Sur la conduite des affaires de l’Etat, le Raci a salué les efforts du président de la République pour le repositionnement de la Côte d’Ivoire. « Il faut encourager le travail colossal du chef de l’Etat. En deux ans, il a quasiment fini d’effacer les stigmates des douloureuses crises que notre pays a connues. Par ailleurs, il faut mettre fin aux activités de la confrérie Dozo dans toutes les régions du pays qui ne partagent pas cette culture. Nous adressons un vibrant hommage au président Henri Konan Bédié qui au-delà du Pdci constitue aujourd’hui le ciment de notre nation. Nous saluons aussi le président de l’Assemblée nationale grâce à qui notre Parlement est au quotidien avec son peuple et dans son peuple », a ajouté le président du Raci.
Kra Bernard


 Articles associés

 

Comment

 Commentaires



Comment