Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Région
Article




  Sondage




 Nous suivre

Nos réseaux sociaux



 Autres articles

Comment

Région

Monographie du département de Toumodi
Publié le jeudi 12 decembre 2013  |  AIP




Comment

 Vos outils




Le Département de TOUMODI a été créé par le décret n° 85-1086 du 17 octobre 1985 et ouvert un an après, soit le 28 octobre 1986.

2. SITUATION GEOGRAPHIQUE ET ORGANISATION ADMINISTRATIVE
2-1. Situation géographique
Le Département de Toumodi couvre une superficie d’environ 2837 km².
Il est situé dans la pointe Sud de la Région appelée traditionnellement le V Baoulé et relève de la Région du Bélier dont le Chef lieu est Yamoussoukro. Cependant le Conseil Régional a installé son siège à Toumodi.
Il est limité par :
- Au Nord les Départements de Yamoussoukro et Attiégouakro ;
- Au Sud le Département de Taabo ;
- A l’Est les Département de Dimbokro et de Bongouanou ;
- A l’Ouest les Départements de Djèkanou et d’Oumé.
Le Chef-lieu TOUMODI est situé à 198 Km d’Abidjan Capitale économique et à 34 km de Yamoussoukro, Capitale politique et administrative de la Côte d’Ivoire.
2-2. Organisation administrative
Le Département de Toumodi est organisé en Sous-Préfectures, Communes et villages.
2-2-1. Sous-Préfectures
Le Département de Toumodi compte quatre (04) Sous-Préfectures, à savoir :
- la Sous-Préfecture de Toumodi ;
- la Sous-Préfecture de Kokumbo ;
- la Sous-Préfecture d’Angonda ;
- la Sous-Préfecture de Kpouèbo.
2-2. Communes
Le Département de Toumodi compte deux (02) Communes :
- la Commune de Toumodi ;
- la Commune de Kokumbo.
2-3. Villages
Le Département compte 73 villages répartis comme suit par Sous-Préfecture :
- Sous-Préfeture Toumodi : 30 villages ;
- Sous-Préfecture Kokumbo : 20 villages ;
- Sous-Préfecture Kpouèbo: 12 villages ;
- Sous-Préfecture Angonda : 11 villages ;


3. DEMOGRAPHIE

Le Département de Toumodi est l’un des plus grands carrefours de la Côte d’Ivoire. Cette situation a fait de Toumodi un lieu de brassage par excellence. L’ethnie majoritaire est constituée de Baoulé, population autochtone à laquelle s’ajoutent des allochtones, venus des autres régions du pays et principalement du Nord.
On y trouve également des allogènes Maliens, Burkinabés, Guinéens, Nigérians, Sénégalais et Nigériens.
La population du Département de Toumodi était estimée, selon le recensement de 1998 à environ 130.000 habitants. Il compte à ce jour 142.696 habitants pour une superficie de 2837 km², soit 51 h/km².
Les grands groupes autochtones que compte le Département sont les suivants

1/- GROUPE OUAREBO
On les retrouve essentiellement dans les villages suivants :

ASSOUNVOUE
LOMO-SUD
BLE
AGBAHANSOU
ZAHAKRO.

2/- GROUPE MAMARA (Sous-Groupe AÏTOU)
On les retrouve essentiellement dans les villages suivants :

TONTONOU
LOUKOU-YAOKRO
BOFREBO
YOBOUEKRO
AKUNVIKRO
TONTONOU-KOFFIKRO
SAKASSOU
LAOUREBO
BENDRESSOU

3/- GROUPE AÏTOU
On les retrouve essentiellement dans les villages suivants :

OUAOUAKRO
POKOUKRO
DIEKEKRO
ABLI-ALLOUKRO
ABLI-BONIKRO
AKOUE-KOUADIOKRO.

4/- GROUPE N’ZIKPRI
On les retrouve essentiellement dans les villages suivants :

TOTO-KOUASSIKRO
ANIKRO
KADJOKRO
AKAKRO-N’ZIKPRI
DOUGBA
N’DOUKAHAKRO
KOUAME-BONOU

5/- GROUPE N’GBAN

Ils sont dans les villages suivants :

Adaou
Assakra
Akakro-N’Gban
Dida-Blé
Dida-Kouadiokro
Dida-N’Glossou
Dida-Yaokro
Kalékoua
Kpouèbo

10. Moronou
11. Oussou
12. Zougoussi.
Le taux d’accroissement de la population du Département est de 2,7 %. La population urbaine représente 35 % contre 65 % pour la population rurale.

4. INFRASTRUCTURES DE BASE

3-1. EDUCATION NATIONALE
Le Département de Toumodi compte des établissements préscolaires, primaires et secondaires.
3-1-1 Etablissements préscolaires et primaires
Les établissements préscolaires sont au nombre de dix (10) pour un effectif de six cent quatre vingt (680) élèves.
Quant aux écoles primaires, elles sont au nombre de soixante dix neuf (79) pour dix huit mille huit cent neuf (18.809) élèves.
Au total, le nombre d’élèves au préscolaire et au primaire est estimé à dix neuf mille quatre cent quatre vingt neuf (19.489) élèves, encadrés par cinq cent trente trois (533) Instituteurs.
Au cours de l’année scolaire 2012-2013, sur dix mille six cent trente neuf (2639) candidats, mille huit cent cinquante (1850) élèves ont été déclarés admis au Certificat d’Etude Primaire Elémentaire (CEPE), soit 70 %.
3-1-2. Etablissements secondaires
On dénombre au total cinq (05) établissements publics et six (06) établissements privés dans le Département.
3-1-3. Etablissement secondaires publics
On distingue trois (03) lycées et deux (02) collèges modernes.
Ainsi, nous avons le lycée moderne de Toumodi avec trois mille cent soixante onze (3171) élèves pour cent trente cinq (135) professeurs
Le lycée Camille ALLIALI de Toumodi compte deux mille soixante six (2066) élèves pour quatre vingt (80) professeurs.
Enfin, le lycée moderne de Kokumbo, mille cent vingt sept élèves pour trente deux (32) professeurs.
Au cours de l’année scolaire 2012-2013, l’examen du Baccalauréat a donné les résultats suivants :
- Série A1 : 11 admis sur vingt huit (28) présents, soit 39,74 %
- Série A2 : 234 admis sur six cent cinquante neuf (659) présents, soit 35,62 %.
- Série C : 27 admis sur 50 présents, soit 54,82 %.
- Série D : 362 admis sur 1126 présents, soit 32,20.

Au total, nous avons enregistré six cent trente quatre (634) admis sur mille huit cent soixante trois (1863) présents, soit 34,63 % d’admis
3-1-4. Les établissements secondaires privés
Les établissements secondaires privés sont au nombre de six (06). Ce sont :
- Le Collège moderne Espérance de Toumodi (CMET) ;
- L’Institut Secondaire Prestige de Toumodi (ISPT) ;
- Le Collège Jean-Delafosse ;
- Le Collège SENGHOR ;
- Le Collège Catholique Saint-Michel.
3-2. SANTE
Le District sanitaire de Toumodi comprend dix neuf (19) centres de santé dont l’Hôpital Général de Toumodi, quatre (04) centres de santé urbain (Angonda, Binava, Kokumbo, Kpouèbo) et quatorze (14) centres de santé rurale.
3-3. EAU
Toumodi ville et les trois autres Chef-lieu de Sous-Préfecture sont dotés de l’adduction d’eau. Il faut préciser que Toumodi et Kokumbo sont ravitaillés en eau à partir de la station de pompage et de traitement de Kimoukro installée sur le Bandama, axe Kokumbo-Oumé.
Tous les villages ne disposent pas de l’adduction d’eau, sont dotés d’une pompe hydraulique, soit au total 106 pompes.
3-4. ELECTRIFICATION
Sur 73 villages, cinquante (50) sont électrifiés. Vingt trois (23) restent à électrifier.

3-5. ROUTES
Le Département compte 105 km de routes bitumées. Toutes les autres sont en terre.
Les voies en terre étaient dans un état de dégradation très avancées.
Avec les travaux préparatoires de la visite d’Etat du Président de la République, Elle sont été réprofilées.
Malheureusement, les grandes pluies inattendues qui sont tombées après ces travaux ont dégradé une bonne partie de ces pistes.

5. ECONOMIE
L’économie du Département repose encore, pour l’essentiel, sur l’Agriculture. Outre l’agriculture, le transport, le commerce et l’artisanat occupent une place de plus en plus importante dans l’économie du Département. L’Industrie reste le maillon faible de la chaîne.
5-1. L’Agriculture
L’agriculture représente 65 % des activités économiques du Département.
Le Département produit aussi bien des cultures industrielles que des cultures vivrières. L’élevage est de plus en plus pratiqué.
5-1-1 Les cultures industrielles
Le binôme café-cacao, l’hévéa et l’anacarde constituent les cultures d’exportation qui sont produites dans le Département.
Pour la campagne 2012, en ce qui concerne le café et le cacao, le Département a produit :
- Café : 1706,036 tonnes ;
- Cacao : 8727,801 tonnes.
100 % de la production du café a été commercialisée par les Coopératives agricoles contre 00 % pour les acheteurs individuels.
Pour le cacao, 90,94 % pour les Coopératives contre 9,06 % pour les acheteurs individuels.
En ce qui concerne l’hévéa-culture, elle est récente dans le Département. Ce qui explique l’absence de statistiques. Quant à l’anacarde, l’inorganisation de la filière ne permet pas de disposer de données fiables.

L’exploitation forestière est confiée à sept (07) Exploitants forestiers.


5-1-2. Les Cultures vivrières

L’igname, le manioc, le riz, le maïs, la banane plantain, l’arachide et les cultures maraîchères sont les cultures vivrières pratiquées dans le Département.

5-1-2 L’élevage et la pêche

L’élevage concerne les bovins, ovins, caprins, porcins, volailles, lapins et aullacodes (agoutis).

La pêche qui reste peu développée se pratique à Kokumbo sur le Bandama.


10

5-2. Le transport et le commerce.

Le transport des biens et des personnes est assuré par les cars, des camions, des taxi-brousse et des taxis communaux. Toumodi n’a pas sa propre compagnie de transport, mais bénéficie de la présence des agences de deux compagnies de transport basées à Dimbokro.

Le déplacement de Toumodi entretient des relations commerciales avec tous les départements limitrophes et même au-delà. Les échanges portent essentiellement sur les produits de l’agriculture et de l’élevage.


6. SPECIFICITES

- Toumodi est un grand carrefour d’où on peut aller vers chacun des quatre (04) points cardinaux ;

- Toumodi est dans une zone de transition entre la forêt et la savane.

- La chaîne Baoulé y prend des formes particulières comme le Mont de Gbofia ;

- L’aullacodiculture (l’élevage de l’agouti) est aussi une des particularité de Toumodi ;

- Toumodi est également la ville des grandes vedettes notamment :


Le 1er Prêtre ivoirien ;
La 1ère Miss Côte d’Ivoire ;
Le 1er Médaillé Olympique ivoirien ;
Le plus grand Footballeur de son temps, Laurent POKOU ;
Une des plus grandes artistes de la musique tradi-moderne, ALLA Thérèse.

11

7. BESOINS DES POPULATIONS


Les attentes majeures des populations du Département de Toumodi concernent essentiellement les volets éducation, santé, eau potable, routes, électrification, administration et Agriculture.


2-1- Le volet éducation nationale

2-1-1-Au niveau de l’Enseignement Primaire

Ici, les principaux besoins concernent les tables-bancs et les logements de maîtres.

S’agissant des tables-bancs, le besoin est de six mille deux cent cinquante sept (6257). Quant aux logements de maîtres, le déficit est de cent quatre-vingt sept (187) logements.


2-1-2-Au niveau de l’Enseignement secondaire

Ici, les principales doléances sont :

- tables-bancs (1400)
- réhabilitation de 55 salles de classes ;
- construction de 36 salles de classes ;
- équipement des laboratoires.

2-2- Le volet santé

- le relèvement du plateau technique de l’Hôpital Général de Toumodi ;
- 05 ambulances ;
- 30 lits ;
- 50 matelas.

12


2-3- Le Volet eau potable

- Réhabilitation et agrandissement de la station de pompage et de traitement d’eau de Kimoukro ;
- Extension du réseau.

2-4- Infrastructures routières

- Bitumage des axes suivants :

Toumodi - Angonda ;
Moronou – Kpouèbo ;
Toumodi – Abli.


- Rechargement et reprofilage des voies en terre.

2-5- Volet électrification

- Electrification de 23 villages ;
- Extension du réseau de Toumodi-ville.

2-6- Volet Administration

- Réhabilitation de la Préfecture ;
- Réhabilitation de la Sous-Préfecture de Toumodi ;
- Construction des résidences du Préfet, du Secrétaire Général de Préfecture et des Sous-Préfets de Kokumbo, Angonda et Kpouèbo ;
- Erection de Kokumbo en chef-lieu de Département ;
- Erection de N’Guessanbakro en chef-lieu de Sous-Préfecture ;
- Erection de Kpouèbo en chef-lieu de Département ;
- Erection de Moronou en chef-lieu de Sous-Préfecture.

2-7- Volet Agricole

- La relance de l’Agriculture, notamment la riziculture, la culture du manioc et l’élevage ;
- Création d’unités agro-industrielles.

13

CONCLUSION

A l’instar des autres régions du pays, le Département de Toumodi a subi les conséquences de la longue crise que le pays a connue.

Cette situation a freiné son élan vers le développement et effrité la cohésion sociale.

Heureusement, depuis 2012, les activités économiques reprennent progressivement. Cet élan va certainement s’accélérer avec la remise à niveau des infrastructures de base à l’occasion de la visite d’Etat du Président de la République.

Les nombreuses campagnes de sensibilisation pour la cohésion sociale et la paix commencent à donner des résultats.

Au total, malgré les clivages politiques et les nombreux litiges fonciers enregistrés ça et là, le Département connaît un climat social apaisé, gage d’un développement sûr.

Comment

 Commentaires



Comment