Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Art et Culture
Article




  Sondage


 Nous suivre

Nos réseaux sociaux



 Autres articles

Comment

Art et Culture

Démarrage à Abidjan d’un séminaire de renforcement des capacités des formateurs en TIC
Publié le mardi 17 decembre 2013  |  APA


Appui
© Abidjan.net par Marc Innocent
Appui à l`éducation: l`UNESCO forme les enseignants à l`utilisation des TIC
Lundi 16 décembre 2013. Abidjan. CNMS. Le directeur de cabinet adjoint du ministère de l`éducation nationale et de l`enseignement technique M. Koné Raoul a ouvert l`atelier de renforcement des capacités des acteurs de la formation continue des enseignants par les TIC organisé par l`UNESCO. Photo : Ydo Yao, directeur du bureau UNESCO Abidjan


Comment

 Vos outils




L’Organisation des Nations-Unies pour l’Education, la Science et la Culture (UNESCO) a lancé lundi à Abidjan, un séminaire pour renforcer les capacités des acteurs de la formation pédagogique continue des enseignants, dans le cadre du projet de la formation ouverte à distance (FOAD).

Ce séminaire qui se poursuit jusqu'à vendredi est destiné à outiller les encadreurs pédagogiques en ingénierie de la formation ouverte à distance afin d'assurer la formation continue des enseignants.

Ces encadreurs pédagogiques, au nombre de 35, seront formés à l'utilisation des TIC à l'école (TICE) dans le souci de construire des scenarii pédagogiques bâtis sur la plateforme numérique « Moodle » à travers cinq séquences d'apprentissage et des travaux pratiques.

Le Représentant résident de l'UNESCO à Abidjan, Ydo Yao, a indiqué à cette occasion, qu'il faut « relever le défi des TIC à l'école et ce projet est une des opportunités à le faire ».

Toutefois, il a fait noter que « bien que les TIC jouent aujourd'hui et joueront davantage demain un rôle crucial dans les processus d'enseignement/apprentissage, l'enseignant doit toujours jouer son rôle », car, citant la directrice générale de l'institution, Irina Bokova, « la qualité de l'enseignant se mesure d'abord à la qualité des enseignants. Rien ne remplace un bon enseignant ».

Le directeur de cabinet adjoint du ministère de l'Education nationale et de l'Enseignement technique, Raoul Koné, a souligné les motifs du choix par l'Etat d'un nouveau paradigme d'une formation continue à distance, incluant l'usage des technologies de l'information et de la communication à l'école (TICE).

« Dans les trois prochaines années, ce seront plusieurs dizaines de milliers d'enseignants et d'encadreurs pédagogiques qui verront leurs capacités renforcées en qualité et à moindre coût grâce à la formation à distance », a promis M. Koné.

Il a exhorté les participants à prendre part à cette session de formation avec la plus grande passion et à « en tirer le meilleur profit » car, a-t-il expliqué, « notre système éducatif fonde sur vous, un espoir immense ».

La crise sociopolitique qui a secoué le pays, a ébranlé le système éducatif ivoirien au niveau de ses fondamentaux notamment au niveau de la formation des enseignants qui a une incidence avérée sur l'efficacité et l'efficience du système.

Ayant fait ce constat, les autorités ivoiriennes ont sollicité et obtenu l'appui de partenaires extérieurs comme le fonds chinois en dépôt à l'UNESCO qui soutient les projets d'éducation pour tous. Ce projet est dénommé UNESCO-CFIT et découle d'un partenariat entre l'UNESCO et la coopération chinoise. Il vise à réaliser les objectifs du millénaire pour le développement (OMD) relatifs à l'éducation pour tous.

JBK/ls/APA

Comment

 Commentaires



Comment