Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article




  Sondage




 Nous suivre

Nos réseaux sociaux



 Autres articles

Comment

Société

Le général Vagondo Diomandé, chef d’état major particulier du Président Ouattara rend hommage à son prédécesseur : « Le général Gueu Michel est une référence pour nous »
Publié le jeudi 19 decembre 2013  |  Présidence


Cérémonie
© Présidence par DR
Cérémonie de passation de charges entre les généraux, Michel Gueu et Vagondo Diomandé
Jeudi 05 décembre 2013. Abidjan. Cérémonie de passation de charges entre les généraux, Michel Gueu et Vagondo Diomandé, nouveau chef d`état major particulier du Président de la République. Ph: Gal Vagondo Diomandé.


Comment

 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Deux semaines après sa prise de service effective, le jeudi 05 décembre 2013, le général de brigade, Vagondo Diomandé, chef d’état- major particulier du président de la République, a rencontré, mardi 17 décembre 2013, de 10h à 10h 55, l’ensemble du personnel placé sous sa responsabilité, dans la salle de réunion du bâtiment des Conseillers de la présidence.

Les services Presse militaire, Sécurité du Palais, Coordination, Drapeaux, Chiffre, Technique… tous affichaient complets. Les officiers, sous- officiers, militaires du rang et personnels civils, quelque peu crispés (rigueur militaire oblige) mais dans une ambiance fraternelle, ont souhaité la bienvenue à leur nouveau chef, par la voix du chef de bataillon, Sévérin Gondo Badia, chef de cabinet de l’état- major particulier.
Sanglé dans une tenue saharienne stricte, visage détendu, le général de brigade Vagondo Diomandé peut faire le tour de la salle pour échanger les civilités, mettre un visage sur chaque nom et surtout « décrisper l’atmosphère».
« Je voudrais vous adresser, messieurs, mes sincères remerciements et félicitations pour le travail abattu auprès de mon ‘’père’’, le général Michel Gueu. Vous avez servi avec engagement, dans la plus grande honnêteté. Et à aucun moment, il ne m’a dit être déçu de quelqu’un parmi vous. ». Cet hommage appuyé à ses nouveaux collaborateurs et à son prédécesseur, a été le premier signe annonciateur de l’esprit de conciliation qui habite le nouveau chef d’état- major particulier du président de la République. Le général de brigade, Vagondo Diomandé, qui a dit vouloir marcher dans les pas du général de corps d’armée Michel Gueu, a insisté sur les valeurs incarnées par lui. « Il a toujours déployé ses qualités paternelles dans tous ses actes, Mais au-delà de tout, ce qu’il nous laisse comme trésor, ce sont son humilité et son abnégation au travail. Nous en avons tous bénéficié. Nous avons beaucoup appris de ce monument. Je demande à Dieu de lui donner longue vie, car sincèrement le général Gueu est une référence pour nous », dira le général Vagondo Diomandé.

Autre signal très fort, et non des moindres, c’est la traduction dans les actes, des enseignements du président de la République. En effet, le général de brigade Vagondo Diomandé, a réaffirmé la chance qui est la sienne de travailler avec le Président Alassane Ouattara. Un Homme d’Etat qu’il connait depuis 1991 pour avoir été son aide de camp et qui met, dit- il, un point d’honneur sur le travail d’équipe et de cohésion. « Je me ferai fort de traduire ses principes en des actions très fortes au service de la République. Je serai sans faiblesse pour obtenir la cohésion et la fraternité au sein de nos structures. Parce que le rayonnement et l’image de l’institution que nous servons tiennent pour beaucoup aux qualités technique et humaine des collaborateurs que nous sommes », avoue-t-il. Avant de lancer avec fermeté : « Mon premier ennemi, et je ne souhaite pas en avoir, souligne-t-il, sera celui qui mettra à mal cette solidarité, cette cohésion, cette fraternité souhaitée par le Président de la République ». Il a donc saisi cette occasion pour inviter ses collaborateurs à épouser davantage les réflexes des valeurs de la République. « Faisons en sorte de sortir de cette logique qui décrète qu’un tel soit LMP (NDLR : ancienne majorité présidentielle) ou de tel bord. Nous devons agir avec dignité, c’est très important. C’est ainsi que nous devons agir, dans l’esprit du président de la République qui nous a fait confiance. Je tiens vraiment à la fraternité, entre tous les acteurs de la sécurité présidentielle ». Pour réussir ce challenge, l’officier général envisage d’impulser une dynamique de communication entre tous ses services. Et surtout, de consolider le partage des tâches avec toutes les unités en charge de la sécurité présidentielle, et les autres forces, sur la base de la « complémentarité et du renforcement mutuel, dans la discipline et la rigueur. Je souhaite d’ailleurs, note-t-il, renforcer nos différentes collaborations par des rencontres plus fréquentes afin d’harmoniser nos actions, pour une meilleure efficacité ».
Pour terminer, le général Vagondo Diomandé, qui est pour le moment à cheval entre l’état- major particulier et le Gspr, son ancien poste (en attendant la nomination effective de son successeur), n’a pas manqué de féliciter particulièrement les commandants Chérif Ousmane, commandant en second du Gspr et Gondo Badia, chef de cabinet. Deux officiers qui l’aident dans ses tâches quotidiennes, et pour lesquels il a manifesté son « entière satisfaction et sa confiance totale pour leur professionnalisme élevé ». A la suite de cette prise de contact, le calendrier du général Vagondo Diomandé, sera consacré à la visite des services et cellules de l’état- major particulier, la semaine prochaine.

(Le Service Presse Militaire- Etat- Major Particulier du Président de la République
En collaboration avec le Bureau d’Information et de Presse des Armées- BIPA)

Comment

 Commentaires



Comment