Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Art et Culture
Article



 Titrologie



L’expression N° 1330 du 22/1/2014

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage




 Nous suivre

Nos réseaux sociaux



 Autres articles

Comment

Art et Culture

San Pedro : Nabo réconcilie les populations avec l’humour et le zouglou
Publié le mercredi 22 janvier 2014  |  L’expression




Comment

 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

San Pedro n’en demandait pas mieux. Surtout, en ce début d’année 214. Samedi, c’est, en effet, une constellation de stars (comédiens et chanteurs) qui a déferlé sur la deuxième ville portuaire de la Côte d’Ivoire pour essaimer l’amour et la réconciliation entre les fils et fille de San Pedro. Et, les Petrusiens et les Petrusennes n’ont pas boudé leur plaisir. Tant, ‘‘Bonjour 2014’’ et le festival ‘‘Zouglou days’’ ont semé dans tous les cœurs un instant de bonheur et de joie.
Et, l’artisan principal de ce cadeau de début d’année, le député-maire, Bouéka Nabo Clément, a salué la parfaite symbiose entre les populations qui sont sorties massivement pour faire la fête. Il a fait remarquer les bienfaits de ces deux manifestations hautes en couleurs sont facteurs de rassemblement et de cohésion. Car, ce samedi-là, dans ce beau monde, il n’y avait ni Rdr, ni Pdci, ni Fpi encore moins Udpci.
En un mot, c’était toute la Côte d’Ivoire, rassemblée dans toute sa diversité ethnique, religieuse et politique qui s’était donné rendez-vous à la Place Rotary (Bonjour 2014) et sur le terrain en face de la préfecture (Zouglou days).
«C’est cela le ‘‘Vivre ensemble’’. Un concept si cher au président de la République, Alassane Ouattara. San Pedro est une ville de paix et de la véritable réconciliation», a souligné l’ancien ministre des Eaux et Forêts. Il a demandé à ses administrés de définitivement tourner le dos à tous les vilains sentiments qui n’ont fait que trop de torts à San Pedro. Et, partant à la Côte d’Ivoire avec à la clé une crise armée qui fait plus de trois mille morts.
Pour le reste, Nabo Clément, le bâtisseur comme le surnomment affectueusement ses administrés, a promis de grands chantiers pour le rayonnement de la ville. Il a, ainsi, souligné que le processus d’assainissement du bidonville Bardot, va continuer jusqu’à ce que ce bidonville devienne un vieux souvenir pour les habitants de San Pedro et pour tous ceux qui ont connu ce quartier d’insécurité. Atié Yaya, opérateur économique, et parrain de ‘‘Bonjour 2014’’ a lui indiqué que le spectacle dédié aux populations contribuera à raffermir les liens de fraternité et d’amour entre les populations durement éprouvées par la décennie de crise politico-militaire.


K. Marras. D

Comment

 Commentaires



Comment