Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Diplomatie
Article



 Titrologie



Le Patriote N° 4248 du 24/1/2014

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage


 Nous suivre

Nos réseaux sociaux



 Autres articles

Comment


Diplomatie

Situation de la Côte d’Ivoire post crise/ Terence Mc Culley, ambassadeur des Etats-Unis: “Nous soutiendrons le Gouvernement ivoirien”
Publié le vendredi 24 janvier 2014  |  Le Patriote


Réunion
© Présidence par DR
Réunion du Conseil National de Lutte contre le SIDA : Le Chef de l’Etat préside la cérémonie
Lundi 16 décembre 2013. Palais de la Présidence. Le Président de la République, SEM Alassane OUATTARA, a présidé, une réunion du Conseil National de Lutte contre le SIDA (CNLS). Photo : Terence McCulley, Ambassadeur des Etats-Unis.


Comment

 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Un message d’espoir et surtout d’exhortation à aller de l’avant. Hier, à l’université Félix Houphouët-Boigny (FHB), l’ambassadeur des Etats-Unis en Côte d’Ivoire, Terence Mc Culley, a salué la performance réalisée par la Côte d’Ivoire en seulement trois ans. Ce, après une décennie de crise et une grave crise postélectorale. Le diplomate américain s’est rendu dans le temple du savoir pour s’adresser aux étudiants, « les agents du changement », dans le cadre de la journée dédiée à Martin Luther King Jr. Une occasion pour lui de jeter un regard sur la marche de la nation ivoirienne. Pour M Terence Mc Culley, il est indéniable que la Côte d’Ivoire à surmonté la crise postélectorale. En témoigne « l’optimisme farouche des chefs d’entreprises, des responsables gouvernementaux, et des Ivoiriens de toutes les couches sociales ». Et le diplomate américain de poursuivre : « Il suffit de regarder sur la lagune pour voir le nouveau pont qui sort des eaux pour se rendre compte des changements en cours et voir que les gens sont enthousiastes pour l’avenir. Cela se voit dans les nouvelles entreprises qui naissent, les nouveaux investissements et les nouvelles personnes qui viennent de l’ensemble du pays et de toute l’Afrique de l’Ouest, attirés encore une fois par la locomotive de la sous-région. Je l’ai vu ici aujourd’hui (ndlr hier), en passant devant les bâtiments et en traversant le magnifique paysage de ce campus. Il me semble que les Ivoiriens adoptent la renaissance en cours et les gens travaillent ensemble pour que cela deviennent réalité. Ils reconnaissent que le moment est venu d’agir », a salué le représentant du Président Barak Obama. Pour autant, cet embelli a déclaré le conférencier, ne doit pas amener les autorités ivoiriennes à dormir sur ses lauriers, car « l’optimisme sans action concrète est fragile », a-t-il attiré l’attention des autorités ivoiriennes. Il a également exhorté le pouvoir ivoirien à créer un environnement où les gens ne prennent pas les armes après une élection, mais plutôt l’étendard de l’espoir et de la paix. « Parmi les nombreux priorités post-crise, la réconciliation nationale, la cohésion sociale et la justice restent les plus pressantes », a-t-il déclaré. Convaincu qu’il ne saurait y avoir un Etat de droit dans un pays lorsque sa population se rend compte que la loi n’est pas équitablement appliquée, Terence Mc Culley a exhorté le gouvernement à s’attaquer à la corruption, « un fléau qui menace tant de pays émergents », à respecter l’engagement du Président de la République afin que les responsables de graves crises répondent de leurs actes. En tout état de cause, Terence Mc Culley s’est dit convaincu que « c’est seulement en se tournant vers l’avenir que la Côte d’Ivoire pourra aller de l’avant ». Son pays, a-t-il assuré, sera aux côtes du Gouvernement ivoirien. « Nous entendons renforcer notre collaboration sur les questions de défense et de sécurité intérieure. Nous soutiendrons également le Gouvernement ivoirien pour assurer des élections justes et transparentes », a-t-déclaré. « Influence de Matin Luther King sur la société américaine et les leçons apprises de son expérience sur la tolérance et la non-violence », était le thème de la conférence. Les Etats-Unis, a expliqué le conférencier, ont mis 238 années pour parfaire leurs institutions démocratiques. La construction et la consolidation des institutions démocratiques, a-t-il indiqué, est un processus difficile et interactif qui nécessite des leaders visionnaires comme le Dr. King et l’engagement, le courage et l’énergie des citoyens. Malgré les défis à relever, les Etats-Unis continuent ce voyage et la Côte d’Ivoire, a-t-il soutenu, peut emprunter la même voie. Le Professeur Affian Kouadio, vice-président de l’université Félix Houphouët-Boigny, a remercié le conférencier pour être venu « communiquer sur un sujet pertinent pour la jeunesse ».

Dao Maïmouna


 Articles associés

 

Comment

 Commentaires



Comment