Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article



 Titrologie



Le Patriote N° 4252 du 29/1/2014

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage


 Nous suivre

Nos réseaux sociaux



 Autres articles

Comment


Économie

Essis Esmel Emmanuel (Commissaire général de ICI 2014) : “Ce que nous attendons du Forum”
Publié le vendredi 24 janvier 2014  |  Le Patriote


Economie:
© Abidjan.net par Marc Innocent (Photo d`archive)
Economie: le CEPICI fait le bilan de ses activités pour l`année 2013
Jeudi 26 décembre 2013. Abidjan. Siège du CEPICI. Le directeur général du centre de promotion des investissements en Côte d`Ivoire M. Essis Esmel Emmanuel a animé un point de presse au cours duquel il a fait le bilan des activités menées par sa structure pendant l`année 2013.


Comment

 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

A quelques jours du Forum ICI 2014 qui doit se tenir à Abidjan, du 29 janvier au 1er février 2014, Essis Esmel Emmanuel, Directeur général du Cepici (Centre de promotion des investissements en Côte d’Ivoire) et par ailleurs commissaire général du forum donne des informations relatives à cet évènement. Il fait le bilan des précédentes éditions, évoque les attentes du rendez-vous de 2014, le point des préparatifs et les avantages pour les éventuels investisseurs.

Le Patriote : M. Le Directeur Général, comment se porte le Cepici sous votre direction ?
Essis Esmel Emmanuel : Le Cepici est au travail au vu des performances réalisées au cours de l’année 2013. En effet, le volume global des investissements agréés enregistrés au Cepici au cours de l’année 2013 s’est élevé à 517 milliards FCFA, soit plus du double de celui de l’année 2012. Il représente également le montant le plus élevé depuis l’existence du Cepici. Ces résultats encourageants sont le fruit de la conjugaison simultanée de plusieurs facteurs. Entre autres, le retour de la Côte d’Ivoire dans le concert des nations, les réformes effectuées par le Gouvernement dans le cadre de l’amélioration de l’environnement des affaires. Toute chose qui a permis à la Côte d’Ivoire de se hisser dans le top 10 des pays réformateurs. A cela, il faudrait ajouter la création du Guichet Unique avec un délai de création d’entreprise désormais fixé à 24h. Le nombre total d’entreprises créées en 2012 a été de 126 contre 2535, de janvier à fin novembre 2013.

LP : Pourquoi un Forum Investir en Côte d’Ivoire et quel bilan faites-vous des précédentes éditions ?
EEE : La très longue période de crise économique et financière des années 80 et début 90 en raison surtout de la mévente des principaux produits agricoles d’exportation couplée aux réalités structurelles relatives à la dette publique a eu pour conséquence d’accentuer le déficit budgétaire de la Côte d’Ivoire. En outre, les différentes réformes entreprises pendant cette période par les autorités ivoiriennes en vue du rétablissement des grands équilibres macroéconomiques à travers notamment des mesures fiscales et budgétaires d’une part et, d’autre part, par la réduction des besoins de financement de l’État de manière sensible, vont se solder par des résultats que nous connaissons. La relance économique qui va s’en suivre en encourageant l’émergence du secteur privé notamment, justifie l’organisation des Forums d’investissement en Côte d’Ivoire dont trois se sont déjà ténus: ICI-1995 : thème «Investir en Côte d’Ivoire», 1500 participants dont 400 investisseurs étrangers ; ICI-1997 : thème «l’Economie ivoirienne : évolution et perspectives d’avenir », 2246 participants dont 524 investisseurs étrangers, 53 Milliards FCFA d’intention d’investissement; ICI-1999 : thème «Partenariat pour le Développement des petites et Moyennes Entreprises», 2500 participants dont 406 investisseurs étrangers, 85 Milliards FCFA d’intention d’investissement. Cependant, la crise socio politique de 1999 à 2011 va empêcher la tenue régulière de ces Fora, conséquence surtout de la détérioration du climat social et de l’environnement des affaires, de la dégradation des infrastructures socio-économiques et de la fragilisation du tissu industriel. Le plan de relance économique mis en œuvre par le Gouvernement à la sortie de la crise militaro politique, a permis la reprise de l’activité économique avec une croissance de 9,8% en 2012 et 9% en 2012.
LP : C’est donc ce qui motive le Forum ICI 2014 ?
EEE : Le Forum ICI 2014, placé sous le haut patronage de Son Excellence, Monsieur Alassane Ouattara, Président de la République de Côte d’Ivoire, s’inscrit dans cette dynamique et apparaît comme une plateforme de rencontres entre les investisseurs et les promoteurs de projets d’autant plus que la contribution du secteur privé dans la dynamique d’émergence de la Côte d’Ivoire à l’horizon 2020 est la clé du développement économique. En effet, cette dynamique d’émergence est exprimée à travers le Plan National de Développement (PND 2012-2015) évalué à 11 076 milliards de FCFA avec une contribution du secteur privé à hauteur de 60%. L’objectif est d’avoir une croissance économique soutenue, inclusive et durable dans le temps avec un taux de croissance de 10% en 2014.

LP : A quelques jours de l’évènement, à quel stade sommes-nous ?
EEE : A la date du 21 janvier 2014, nous enregistrions 2200 participants. Concernant l’espace d’exposition, 1900 m2 sont entièrement réservés et nous déployons en ce moment 1500 m2 de stands supplémentaires pour satisfaire les nombreuses demandes.

LP : Quel appel avez-vous à lancer aux investisseurs ?
Nous exhortons toute la communauté des investisseurs tant nationaux qu’internationaux, principalement ceux de l’Afrique de l’Ouest, à converger vers ce grand rendez vous de l’investissement privé qui leur permet d’accéder à un marché de 300 millions d’habitants.

LP : Un message à l’endroit des participants locaux ou de ceux qui débarquent à Abidjan ?
EEE : En prenant part à cette 4ème édition du Forum ICI, les participants sont rassurés d’être les témoins privilégiés d’un évènement historique qui marquera le développement économique de cette région de l’Afrique dont la Côte d’Ivoire se veut être le moteur de croissance. Les dispositifs sécuritaires, sanitaires ainsi que l’accueil et l’hébergement sont en place pour assurer un séjour agréable aux participants. Ils se rendront compte que la Côte d’Ivoire du Président Alassane Ouattara est au travail pour une émergence à l’horizon 2020.

Par Sogona Sidibé

Comment

 Commentaires



Comment