Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Région
Article



 Titrologie



L’intelligent d’Abidjan N° 3020 du 28/1/2014

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage




 Nous suivre

Nos réseaux sociaux



 Autres articles

Comment


Région

Arrah / 4 personnes victimes d’intoxication alimentaire : 2 morts et 2 dans le coma
Publié le mardi 28 janvier 2014  |  L’intelligent d’Abidjan




Comment

 Vos outils




C’est un dimanche noir pour les populations d’Abongoua, village situé dans la sous-préfecture d’Arrah. Assemian Zingbin alias Madjess, originaire du village d’Abongoua, par ailleurs agent du Trésor de Bongouanou et trois de ses amis (Etien Ekou, François Kouamé et Alain. K) ont été victimes d’une intoxication alimentaire le dimanche 26 janvier 2014. Selon un cadre du village, Assemian Zingbin s’est rendu le week-end, dans son champ à Abongoua en compagnie de ses trois amis, dans le but de planter des pépinières d’hévéa et leur présenter une potion magique contre les poisons et les envoutements dont il aurait le secret. L’agent du Trésor, toujours selon notre interlocuteur, explique à ses camarades que son médicament contre les poisons et les envoutements, se consomme avec de l’alcool. Ensemble, les quatre amis vont après le travail, ingurgiter la potion magique et le vin de palme, dans l’intention de se rendre invulnérables contre les poisons et les envoutements. Malheureusement pour eux, l’antidote n’était qu’une toxine (un produit phytosanitaire qu’il a confondu avec sa potion magique) qui a provoqué une faiblesse générale, des nausées, suivies de constipation et migraines aux consommateurs du ‘’médicament’’. Assemian Zingbin et ses compagnons réussissent tout de même à se rendre au village, où ils sont admis au dispensaire pendant quelques minutes. Vu la gravité du mal dont ils souffraient, les infirmiers d’Abongoua décident de les évacuer sanitairement sur Bongouanou. Chemin faisant, l’un des malades subit une attaque du système nerveux central et rend l’âme aussitôt à Kotobi. Un autre décède à l’hôpital général de Bongouanou. Pendant que nous mettions sous presse hier, Assemian Zingbin et Alain.K étaient encore dans le coma. Les membres de la Direction générale du trésor de Bongouanou, plusieurs cadres et élus de la commune d’Arrah et d’Abongoua se sont rendus le lundi 27 janvier 2014, au chevet des malades où, ils ont constaté et été témoins du décès d’Etien Ekou et François Kouamé, au centre hospitalier régional de la capitale du Moronou. La gendarmerie de Bongouanou s’est rendue dans la matinée d’hier à Abongoua dans le cadre d’une enquête.

Dosso Villard

Comment

 Commentaires



Comment