Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Art et Culture
Article




  Sondage




 Nous suivre

Nos réseaux sociaux



 Autres articles

Comment

Art et Culture

La mise en liberté provisoire de 32 pro-Gbagbo à la Une des journaux ivoiriens
Publié le mardi 28 janvier 2014  |  APA


La
© Autre presse par DR
La presse nationale dans les kiosques à journaux


Comment

 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Abidjan - La mise en liberté provisoire accordée lundi à 32 proches de l’ex-Président Laurent Gbagbo est largement commentée par les journaux quotidiens ivoiriens parus mardi sur l’ensemble du territoire national.

« Atteinte à la sûreté de l'Etat, 32 pro-Gbagbo libérés hier », titre le quotidien Le Jour Plus qui souligne au plan militaire que cités dans la crise post électorale, Boniface Konan et Sami Bi Irié refusent de comparaitre.« Le tribunal militaire embarrassé », constate ce journal.

« Crise post électorale, 30 prisonniers pro-Gbagbo libérés », affiche le quotidien Le Patriote. Pour ce confrère proche du pouvoir, personne ne peut encore « nier la bonne foi » du Président Alassane Ouattara, cet « grand homme de paix ».

Notre Voie, journal proche du Front populaire ivoirien (FPI), publie dans ses colonnes la liste des personnes libérées. Dans le même registre, ce quotidien annonce que l'ex-Première dame, Simone Gbagbo détenue depuis plus de deux ans à Odienné dans le Nord-Ouest du pays, sera auditionnée aujourd'hui. « Tribunal militaire, le procès des 10 ex-FDS reporté au 3 février prochain », ajoute Notre Voie.

Sur ce même sujet, Soir Info estime que « Konan Boniface fait bloquer le procès des hauts gradés ». A en croire le confrère, cet officier supérieur qui devrait comparaitre, hier, en qualité de témoin à la Cour d'appel d'Abidjan n'était pas présent au tribunal militaire d'Abidjan.

« Tribunal militaire, le colonel-major Konan Boniface réclamé à la barre », écrit L'Inter, qui renseigne par ailleurs, dans ses colonnes que des Lieutenants de Charles Blé Goudé se trouvent parmi les détenus de la crise post électorale qui ont été libérés, hier. Le Temps, annonce pour sa part un chiffre de 24 personnes libérées.

« Mission du FPI pour le retour des exilés civils et militaires, ça coince encore au Ghana », révèle Le Nouveau Réveil, ajoutant, « et pourtant Ouattara a tout lâché pour la paix ». Ce quotidien croit savoir les garanties et conditions supplémentaires exigées par ces pro-Gbagbo.

« La justice et le gouvernement continuent de lâcher du lest », titre L'Intelligent d'Abidjan selon qui « 19/20 accusations contre les ex-FDS » ont été « abandonnées ». A en croire ce journal, le bras droit de Charles Blé Goudé et 31 autres détenus ont été libérés, hier.

Au plan économique, la presse ivoirienne, se fait l'écho de la première conférence de presse du nouveau Directeur des opérations de la banque mondiale pour la Côte d'Ivoire, le Togo, le Bénin, la Guinée et le Burkina Faso et la sous-région la sous-région, Oumane Diagana. Tous les journaux reviennent en cœur sur la décision de la banque mondiale d'auditer tous les marchés de gré à gré de l'Etat ivoirien.

L'inauguration, hier, de la mine d'or d'Agbaou retient également l'attention de la presse ivoirienne. « Après Ity, Tongon et Bonikro, la mine d'or d'Agbaou entre en production », écrit Fraternité Matin, le quotidien à capitaux publics. Cette quatrième mine va augmenter de 20% la production nationale aurifère.

LS/APA

Comment

 Commentaires



Comment