Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article



 Titrologie



Le Patriote N° 4256 du 3/2/2014

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage


 Nous suivre

Nos réseaux sociaux



 Autres articles

Comment


Économie

Yann Le Guen, directeur général Côte d’Ivoire de YooMee : “Nous voulons offrir une offre internet beaucoup plus rapide et plus stable”
Publié le lundi 3 fevrier 2014  |  Le Patriote




Comment

 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Déjà en Côte d’Ivoire depuis quelques temps, la société YooMee a saisi l’opportunité du Forum ICI 2014 pour se faire connaître davantage et dévoiler ses ambitions pour les populations.
Le Patriote : Qu’est-ce qui explique votre présence au Forum ICI 2014 ?
Yann Le Guen : Nous voulons offrir au public une offre internet beaucoup plus rapide et plus stable que ce que nous pouvons trouver actuellement sur le marché. C’est vraiment la dernière évolution. Cela est utilisé dans tous les pays du monde, que vous alliez en Chine, en Inde, aux Etats Unis, en Europe, en Afrique du Sud. C’est vraiment la technologie Long-Term Evolution (LTE) qui est la plus utilisée et où les opérateurs investissent le plus.

LP : Et pourquoi avoir choisi la Côte d’Ivoire ?
YLG : Il y a plusieurs raisons. La Côte d’Ivoire a un retard sur le développement de l’Internet et le développement du numérique. Le ministre de la Poste et des TIC, Bruno Koné a parlé justement de vouloir favoriser le développement du numérique en Côte d’Ivoire. Il y a donc un retard à rattraper. De plus, il y a une croissance qui existe depuis les événements. On a un pays qui se développe, qui a envie de se connecter avec le monde, qui a envie de se connecter à Internet et on pense qu’il y a une place à prendre pour des sociétés comme YooMee.

LP : Combien comptez-vous investir ?
YLG : A court terme, c’est plus de cinq milliards de FCFA pour le matériel radio électrique qu’on doit installer sur toute la ville et bien entendu pour tout ce qui est marketing, équipe commerciale, service client, bureau, etc.

LP : En terme d’emplois, que prévoyez-vous ?
YLG : Nous sommes une vingtaine d’employés et notre objectif c’est d’être à une cinquantaine de personnes pour le lancement. Cela comprendra bien entendu le service technique qui est très important actuellement et qui travaille pour installer le réseau ; le service commercial, marketing, service client, mais également service financier. Il faut des équipes, il faut du monde pour pouvoir gérer toutes ces équipes. Et nous privilégions, bien entendu, les compétences locales, ivoiriennes principalement, Afrique Sub-saharienne en générale. Mais bien entendu, nous cherchons, avant tout, les compétences locales et nous nous appuyons sur elles. Il y a des compétences en Côte d’Ivoire. Il y a des gens bien expérimentés. Qui ont travaillé chez d’autres opérateurs, en Afrique, en Europe et qui veulent revenir, qui veulent travailler en Côte d’Ivoire. On s’appuie donc sur les compétences locales.

LP : Combien faudra-t-il payer?
YLG : Nous travaillons là-dessus. Le lancement se fera au mois d’avril. En ce qui concerne le coût, cela ne dépend pas que de notre investissement. Il y a également les fournisseurs pour ce qui concerne des connexions internet sur les câbles sous-marins. Cela dépendra également des négociations que nous sommes en train de faire avec des fournisseurs de box, de clés. En tout cas, nous continuons de travailler là-dessus et au moment du lancement en avril, on en parlera.

Par Sogona Sidibé

Comment

 Commentaires



Comment