Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article



 Titrologie



Le Patriote N° 4257 du 4/2/2014

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage


 Nous suivre

Nos réseaux sociaux



 Autres articles

Comment


Économie

Secteur de l’Energie / Sous Ouattara : record pour le nombre total de localités électrifiées
Publié le mardi 4 fevrier 2014  |  Le Patriote


Infrastructure
© Ministères par DR
Infrastructure économique : Le ministre Patrick Achi inaugure la voie d`Abobo-Akeikoi
Jeudi 9 Mai 2013. Abidjan. Abobo - Akeikoi. Le ministre Patrick Achi procède à l`inauguration de la voie d`Abobo-Akeikoi en présence du Directeur des Opérations de la Banque Mondiale Mandani Tall, du maire Adama Toungara, de la ministre Mme Kandia Camara et des chefs traditionnels.


Comment

 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Du jamais vu dans l’histoire de la Côte d’Ivoire. Le nombre total de localités électrifiées s’est accru de 500 localités supplémentaires en passant de 2875 à 3375. Soit un taux de couverture nationale proche de 40%. Un nombre qui n’a jamais dépassé 200 par an. Une information donnée récemment par le ministre du Pétrole et de l’énergie, Adama Toungara, à l’occasion de la cérémonie de présentation de vœux, à lui présenter par les secteurs de l’Energie et des Hydrocarbures, à la Sir (Société ivoirienne de raffinage). En plus aujourd’hui, la qualité de l’éclairage public s’est fortement améliorée. Ce qui a été constaté lors des différentes visites d’Etat, notamment dans les régions des Savanes, Gbèkè et Bélier. De gros investissements ont été enregistrés dans la production et le transport. Aujourd’hui, le Gouvernement ivoirien a pour objectif de faire passer le temps de coupure d’électricité qui était de 57h en 2011 à 35h en 2015 et moins de 12h en 2020, à l’instar des pays développés. Et en 2013, ce secteur de l’Energie a retrouvé l’équilibre financier ; la puissance installée s’est accrue de 211 MW supplémentaires, passant ainsi de 1421MW à 1632 MW ; la production brute d’énergie a été de 6785 GWh. Soit un taux de croissance de + 7,2% de la demande par rapport à 2012 ; l’ensemble des travaux d’extension des centrales thermiques de Ciprel et Azito sont lancés ; il y eu aussi la signature du protocole pour l’aménagement hydroélectrique de Singrobo-Ahouaty sur le fleuve Bandama. Au chapitre des hydrocarbures, la production de pétrole brut a été de 26 500 barils/jour ; 05 nouveaux permis ont été attribués et 04 nouveaux forages ont été réalisés ; 02 découvertes sont en cours d’évaluation. Quant à la recherche pétrolière, elle sera intensifiée. Depuis la mise en service du pipeline le 29 juillet, il est en exploitation. A ce jour, la situation financière de la Sir s’est améliorée et le taux d’utilisation de cette structure a atteint 70%. Mieux, une sphère de butane de 2000 tonnes sera mise en service par la Gestoci et une autre de 4000 tonnes par Petroci. Soit un total additionnel de 6000 tonnes. Après les résultats de 2013, les objectifs sont de consolider l’équilibre financier retrouvé dans les deux principaux secteurs d’activités et accélérer la mise en œuvre des projets en cours et ceux planifiés ; accentuer le renforcement des capacités et la création d’emploi ; améliorer le ratio qualité/prix des produits servis aux populations ; répondre avec efficacité à la demande d’énergie des pays voisins à travers les projets d’interconnexion. Peu avant, Amidou Traoré, a expliqué que les deux secteurs se portent assez bien. Evoquant au passage l’amélioration de la santé financière de la Sir grâce au plan de redressement instauré, l’adoption d’un mécanisme de fixation du prix du carburant à la pompe, la mise en service du pipeline Abidjan-Yamoussoukro. A cela il faudrait ajouter les bons résultats de la Smb (Société multinationale de bitume) qui a multiplié sa production par sept. Thomas Camara, DG de la Sir, a d’entrée rappelé que la société qu’il dirige est la première entreprise industrielle de la Côte d’Ivoire en terme de chiffre d’affaires. S’engageant à tenir son rang. « La Sir a pour ambition d’être la station-service de l’Afrique de l’ouest », a soutenu Thomas Camara
.
Jean Eric ADINGRA

Comment

 Commentaires



Comment