Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article



 Titrologie



Le Patriote N° 4262 du 10/2/2014

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage


 Nous suivre

Nos réseaux sociaux



 Autres articles

Comment


Politique

Rentrée politique du RDR de Sakassou
Publié le lundi 10 fevrier 2014  |  Le Patriote


Politique
© Abidjan.net par Didier ASSOUMOU
Politique nationale: les chefs de la communauté Gouro reçus par Amadou Soumahoro
Jeudi 06 fevrier 2014. Abidjan. Une délégation des chefs de la communauté Gouro conduite par l`honorable Zabi Gohi Ferdinand a échangé avec le secrétaire général par intérim du Rassemblement des républicains Amadou Soumahoro, au siège du parti.


Comment

 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Amadou Soumahoro : “C’est d’abord au RDR de porter la candidature de Ouattara”
Top départ. En prélude à la présidentielle de 2015, le RDR a décidé d’attaquer le terrain. La rentrée politique du secrétariat départemental de Sakassou a été samedi dernier le prétexte pour le RDR de mettre en ordre de bataille ses militants sur le terrain. Une rentrée politique qui, en termes de mobilisation et de la qualité des invités, aura été d’un succès qui fera date. En effet, les populations de Sakassou ont pris d’assaut la place de la gare routière de la ville. Jeunes, femmes, cadres et têtes couronnées n’ont pas voulu se faire conter l’évènement. Aussi, les organisateurs ont-ils été débordés par moment, obligés qu’ils ont été de faire venir des chaises supplémentaires sous la vingtaine de bâches dressées pour la circonstance. La haute direction du parti a assuré le volet politique de la cérémonie quand N’Guess Bon Sens, au niveau musical, a gratifié le public d’un spectacle fort apprécié. Amadou Soumahoro, secrétaire général par intérim du RDR, qui conduisait une forte délégation de son parti, composée d’élus locaux, de secrétaires départementaux, de cadres du parti, s’est voulu clair dans son adresse. « Ma présence ici est motivée par trois raisons. Soutenir Jeanne Peuhmond pour son combat politique, m’adresser à mes militants et enfin galvaniser les populations de Sakassou». Pour lui donc, Jeanne Peuhmond mérite la reconnaissance du parti, elle qui, malgré l’adversité, a décidé de soutenir Alassane Ouattara au moment où ce dernier était rejeté par beaucoup de personnes. « S’agissant de la seconde raison de ma présence, je voudrais m’adresser au secrétaire départemental et à travers lui à toutes les structures du parti. L’heure de la mobilisation a sonné. Je vous mets en mission pour réorganiser le parti au plan local. Il faut que les réunions de toutes les structures se tiennent régulièrement. Pour cela, un bilan mensuel vous sera demandé. Mais aussi, je vous exhorte à aller vers d’autres personnes pour les convaincre de croire en notre idéal commun et à nous rejoindre», a-t-il exhorté. L’objectif de cet appel est selon lui la réélection du président de la République en 2015, et cela au premier tour. «Comme vous le savez, Alassane Ouattara est candidat en 2015. C’est au RDR en premier de porter cette candidature, tout en comptant sur ses autres alliés du RHDP». Le temps presse, il faut vite se mettre au travail, a-t-il insisté. Enfin, le secrétaire général par intérim du RDR a demandé aux populations de Sakassou de croire en Alassane Ouattara. « Pour Alassane Ouattara, faire la politique, c’est penser au développement de nos régions. «Vous êtes témoins de sa volonté de faire du mieux-être de ses concitoyens une réalité. En moins de deux ans, votre région a bénéficié de la construction de plusieurs écoles, de l’électrification de plusieurs villages, etc. d’autres choses sont prévues pour votre région dans les jours à venir. Vous pouvez continuer à le soutenir», a-t-il exhorté. Brou Kouamé, secrétaire départemental du RDR, s’est réjoui de ce que son parti a fait du progrès dans le département. « De 600 voix en 2000, notre parti peut revendiquer 3000 voix au niveau des élections locales. La courbe va croissante. Et les années à venir seront meilleures», a-t-il rassuré. Jeanne Peuhmond, Fanny Ibrahima, secrétaire national chargé de la Vallée du Bandama, Kouyaté Abdoulaye, chef de cabinet du ministre de l’Education nationale, représentant la marraine de la cérémonie ont tous exhorté les militants à mettre le cap sur 2015.

Thiery Latt (Envoyé spécial)

Comment

 Commentaires



Comment