Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article




  Sondage


 Nous suivre

Nos réseaux sociaux



 Autres articles

Comment

Société

Revue de presse : La condamnation de l’ex DG de l’école de police et la réparation des victimes de la crise au menu des journaux
Publié le jeudi 13 fevrier 2014  |  AIP




Comment

 Vos outils




Abidjan, La condamnation à 24 mois de prison de l’ex Directrice générale de l’école nationale de police (ENP), mercredi, par le tribunal militaire d’Abidjan, et la question de la réparation des victimes de la crise postélectorale abordée au cours d’une conférence internationale, ont capté l’attention des journaux dans leur livraison de ce jeudi matin.

Arrêtée en avril 2012, et poursuivie avec six de ses collaborateurs pour "abus de confiance, violation de consigne, concussion, arrestation illégale, séquestration et meurtre d’un individu non identifié", l’ex DG de l’ENP, Atsin Viviane a été condamnée à 24 mois de prison par le tribunal militaire pour "concussion".

Le quotidien "L’Inter" titre en manchette, "Condamnée à deux ans fermes, Atsin Viviane libre en avril prochain", précisant qu’elle a déjà passé 22 mois en prison. "Fraternité Matin", indique dans ses colonnes que l’absence de preuves matérielles démontrées par son avocat a joué en sa faveur.

"Soir Info", quotidien indépendant est revenu largement sur le sujet en ces termes, le commissaire Atsin Viviane blanchi "Enfin, on reconnaît que je ne suis pas une voleuse", précisant que le délit relatif au détournement de fonds n’est pas constitué.

Le quotidien "Le Patriote", titre Tribunal Militaire "L’ex DG de l’Ecole de police prend 24 mois de prison ferme" et relate qu’elle ne passera que deux mois en prison alors que le sergent Diomandé Loua, lui est condamné à 10 ans de prison et radié de l’effectif de l’armée pour avoir tué un individu.

"Notre Voie", (opposition), indique " 200 millions de l’école de police, le commissaire Viviane Atsin déclarée non coupable", révélant par contre qu’elle a été condamnée pour le délit de concussion. Ce quotidien a également fait un large tour d’horizon sur la détresse des prisonniers libérés, en indiquant que ceux-ci ne bénéficient pas d’assistance matérielle et psychologique pour réussir leur insertion.

Concernant la réparation des victimes de la crise postélectorale, le quotidien Fraternité Matin affiche à sa Une : Crise ivoirienne Aïchatou Mindaoudou "Les victimes ont droit à la justice et à la réparation". Il indique que la représentante des Nations Unies invite les autorités à placer les victimes au centre des actions en matière de justice transitionnelle, pour booster la réconciliation.

"Le Patriote", se prononçant sur la conférence, titre, Conférence internationale sur la crise postélectorale les victimes en pleurs hier "Ne nous sacrifiez pas". Selon le quotidien, les victimes plaident sur l’urgence de résoudre leurs problèmes, condition sine qua non pour une réconciliation vraie.
L’actualité sportive pour sa part a été consacrée au football féminin, où les ivoiriennes affrontent samedi au stade Champroux les Maliennes dans le cadre des éliminatoires de la CAN 2014.

"Soir Info" et "Notre voie", citant respectivement le sélectionneur national de l’équipe de Côte d’Ivoire, Touré Clémentine qui affirme "Nous avons les armes pour battre le Mali" et "Nous nous battrons pour satisfaire le peuple". "L’Intelligent d’Abidjan", titre "Touré Clémentine et ses joueuses prêtes pour battre les Maliennes".
"Fraternité Matin" affiche tout court "La foi des Eléphantes"

(AIP) kam

Comment

 Commentaires



Comment