Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article



 Titrologie



Le Patriote N° 4266 du 14/2/2014

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage


 Nous suivre

Nos réseaux sociaux



 Autres articles

Comment


Économie

Commerce régional du bétail et des viandes : Les experts planchent sur les obstacles
Publié le vendredi 14 fevrier 2014  |  Le Patriote


Le
© Ministères par DR
Le ministre Adjoumani lance les journées ivoiriennes de la viande de Porc et ses dérivés
Mercredi 17 juillet 2013. Plateau. Caistab. Le ministre des ressources halieutiques et animales Kobenan Kouassi Adjoumani a officiellement ouvert les journées de la viande et ses dérivés qui se déroulent les 17 et 18 Juillet 2013


Comment

 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Le commerce régional de la viande et du bétail dans l’espace Cedeao est confronté à de nombreux obstacles tant dans le fonctionnement des échanges que dans les réglementations en matière commerciale. L’atelier méthodologique et de lancement de l’étude sur la « Promotion du commerce régional de la viande et du bétail dans l’espace Cedeao », qui se tient du 12 au 14 février à Abidjan, et initié par la Banque mondiale, vise à identifier les principaux obstacles au commerce des produits animaux, améliorer le fonctionnement des échanges, les réglementations nationales et communautaires en matière commerciale, que sont les tarifs, taxes et les normes. A l’ouverture, mercredi dernier, Azedine Ouerghir, représentant résident par intérim de la Banque mondiale pour la Côte d’Ivoire, a indiqué que cette initiative s’inscrit dans un objectif global de promotion de l’élevage dans l’espace de l’Afrique de l’Ouest et du centre, pour l’accroissement du commerce régional du bétail et des viandes au Burkina-Faso, en Côte d’Ivoire, au Ghana, au Mali, au Niger, au Nigéria, au Cameroun et au Togo. Selon l’étude réalisée par l’Institut international de recherche sur les politiques alimentaires (IFPRI), le secteur de l’élevage contribue à hauteur de 15,5% à la croissance agricole totale projetée pour les 10 prochaines années en Afrique de l’ouest et du Centre. Un poids considérable, selon le ministre des Ressources animales et halieutiques, Kobenan Kouassi Adjoumani, qui cependant reste une activité secondaire. En Côte d’Ivoire, Kouassi Adjoumani a fait savoir que depuis plus d’une décennie, la Côte d’Ivoire importe globalement 60% de ses besoins en viande et 95% de ses besoins en produits laitiers. Et que l’approvisionnement national en viande est historiquement lié au flux de bétail vif en provenance des pays sahéliens (Burkina Faso, Mali et Niger) et des viandes foraines d’Europe et d’Amérique latine.
SS

Comment

 Commentaires



Comment