Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article




  Sondage


 Nous suivre

Nos réseaux sociaux



 Autres articles

Comment

Économie

400 millions de personnes n’ont pas accès à l’eau potable en Afrique
Publié le lundi 17 fevrier 2014  |  APA


17ème
© Abidjan.net par mike Yao
17ème congrès de l`association africaine de l`eau : cérémonie d`ouverture
Lundi 17 février 2014. Hôtel Ivoire d`Abidjan. Le premier ministre, M. Daniel Kablan Duncan a procédé à la coupure de ruban du 17ème congrès de l`Association africaine de l`eau (AAE) sur le thème "Mobilisation des ressources et gouvernance de l`eau et de l`assainissement en Afrique", qui se tiendra du 17 au 20 février 2014 à Abidjan.


Comment

 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Le 17ème congrès de l’Association africaine de l’eau (AAE) s’est ouvert, lundi, à Abidjan, en présence du Premier ministre ivoirien Daniel Kablan Duncan qui a annoncé à cette occasion que « 400 millions de personnes n’ont pas accès » à l’eau potable sur le continent.

Quatre mois après le 3ème Forum de Haut niveau sur l’eau et l’assainissement en Afrique, tenu en novembre, à Abidjan, le 17ème congrès de l’Association africaine de l’eau (AAE) s’est ouvert, lundi, autour du thème « Mobilisation des ressources et gouvernance de l’eau et de l’assainissement en Afrique ».

« Cela montre à bien des égards l’enjeu de l’eau et de l’assainissement dans la problématique du développement dans le monde et plus particulièrement en Afrique », s’est réjoui le Premier ministre Daniel Kablan Duncan, indiquant qu’environ « 1,1 milliard de personnes sont privées d’eau potable » dans le monde et « 2,4 milliards autres ne disposent pas d’assainissement ».

L’Afrique, selon Daniel Kablan Duncan, n’échappe pas à cette triste réalité. Car, a-t-il souligné, en dépit des efforts considérables des gouvernements et des traditionnels partenaires au développement, « environ 400 millions de personnes vivant sur notre continent sont contraintes de consommer de l’eau provenant de sources peu fiables et plus de 250 millions de personnes n’ont pas les commodités minimales de toilettes ».

« La conséquence en est que plus de 70% des lits d’hôpitaux en Afrique sont occupés par des personnes souffrant de maladies évitables liées à la qualité de l’eau et de l’assainissement » s’est-il alarmé, soulignant que « cette situation limite la pleine valorisation du potentiel humain des populations africaines avec un impact négatif en termes de croissance et de développement ».

« Nous devons tous être conscients que fournir l’eau potable et l’assainissement à nos populations et leur faire adopter de bonnes pratiques d’hygiène, c’est impulser le développement de notre continent » a- ajouté M. Duncan.

Ces défis, selon lui, confèrent à l’AAE un rôle primordial de sensibilisation des populations et de mobilisation des ressources auprès des bailleurs de fonds, pour l’accès des collectivités et des villes en Afrique à des services améliorés d’assainissement et d’approvisionnement en eau potable.

L’AAE est une association professionnelle d’organisations, d’entreprises et d’opérateurs exerçant dans le secteur de l’eau, de l’assainissement et de l’environnement en Afrique.

Depuis sa création en février 1980, son objectif principal est de développer les capacités professionnelles de ses membres afin de réaliser sa vision d’un accès à l’eau potable pour tous les Africains. 1200 participants venus de 40 pays prennent part au 17ème congrès qui s’achèvra jeudi.

HS/ls/APA


 Articles associés

 

Comment

 Commentaires



Comment