Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article



 Titrologie



Nord-Sud N° 2589 du 21/2/2014

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage


 Nous suivre

Nos réseaux sociaux



 Autres articles

Comment


Politique

Plate-forme de l’opposition : Koulibaly toujours pas chaud pour Affi
Publié le vendredi 21 fevrier 2014  |  Nord-Sud


Politique/
© Abidjan.net par Didier ASSOUMOU
Politique/ Décrispation: Une délégation du FPI rend une visite de courtoisie à Henri Konan Bédié
Jeudi 30 janvier 2014. Abidjan. Pascal Affi Nguessan, Président du Front Populaire Ivoirien a conduit une délégation du parti au domicile du Président du PDCI, Henri Konan Bédié. Pour Pascal Affi Nguessan cette rencontre dénote de la volonté de la classe politique à aller résolument vers la paix et la réconciliation. Ph: Affi N`Guessan.


Comment

 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Le leadership du président du Front populaire ivoirien (Fpi), Pascal Affi N’Guessan, met à mal le projet de plate-forme de l’opposition. C’est ce qui ressort des propos de Séraphin Prao, délégué national chargé du système financier et monétaire international à Liberté et démocratie pour la République (Lider), le parti de Mamadou Koulibaly. Celui-ci a rencontré, mercredi à Cocody, à son siège, le Rassemblement pour la paix le progrès et le partage (Rpp) de Laurent Dona Fologo. «Affi N’Guessan dit qu’il ne veut pas discuter avec les petits partis politiques», s’est-il offusqué, après avoir jugé de cavalière la démarche du président du Fpi visant à rassembler l’opposition proche de l’ancien président, Laurent Gbagbo. Dans ces conditions, avance Séraphin Prao, il n’appartient pas à l’ex-pensionnaire de la prison de Bouna de réclamer la tête de l’opposition. «Je pense que, même si nous devrons mettre en place cette plate-forme, il faut qu’elle soit dirigée par Laurent Dona Fologo», a-t-il soutenu. Il s’est également exprimé sur plusieurs sujets dont le financement des partis politiques, la réforme de la Commission électorale indépendante (Cei). Prenant la parole, Bertin Ganin, secrétaire général adjoint du Rpp, a rassuré son hôte du jour. «Nous sommes d’accord avec vous sur plusieurs points. Il est important que nous réfléchissions sur les conditions de l’organisation des élections à venir», a-t-il recommandé.

DL (stagiaire)

Comment

 Commentaires



Comment