Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Région
Article




  Sondage




 Nous suivre

Nos réseaux sociaux



 Autres articles

Comment

Région

Environnement / Des experts espagnols lancent une étude d’enrichissement des sols à Lakota
Publié le lundi 24 fevrier 2014  |  AIP




Comment

 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Divo – Deux experts espagnols, en mission exploratoire sur l’état d’appauvrissement des sols des vielles exploitations agricoles de la région du Loh Djiboua (Lakota), envisagent leur enrichissement, en vue d’une meilleure productivité.
Après des séances de travail à Divo, Zakpa Komenan, le président du Conseil régional, a conduit ses hôtes samedi à Néko-zahidougba, un village du département de Lakota où 44 hectares de terre ont été mis à la disposition du Conseil régional par les populations.

« Nous avons fini avec les discours. Je suis venu avec des Espagnols. Vous avez dit, on a 44 hectares. Ils vont étudier la terre et trouver les recettes pour la rendre plus productive. Aujourd’hui, la pression foncière est forte. Il faut enrichir la terre afin de produire plus. Je veux que Zahidougba soit le laboratoire de la région », a déclaré M. Zakpa.

Selon l’un des experts, Diégo Luis, la compétence espagnole a donné des résultats satisfaisants au Cameroun, en Angola et en Guinée Equatoriale.
«Nous travaillons dans le domaine de l’intensification de l’agriculture tropicale. Nous pouvons améliorer la production du cacao, du manioc. Cela a marché ailleurs et nous allons essayer ici », a-t-il affirmé.

« Pour le moment, ce que nous pouvons faire pour le Conseil régional c’est faire de petits tests sur les sols qui sont fatigués à cause de la culture de l’hévéa. Essayer de les restaurer et les mettre encore en production », a poursuivi Diégo Luis.

Le président du Conseil régional du Loh Djiboua a dit tout l’espoir qu’il place en ce partenariat avec le Royaume d’Espagne. Il va, selon lui, résoudre à la fois la question de la saine occupation des jeunes et celle de la mise en valeur efficace des terres de la région qu’il administre.
(AIP)
Gso/kkp/ask

Comment

 Commentaires



Comment