Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article



 Titrologie



L’intelligent d’Abidjan N° 3044 du 25/2/2014

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage


 Nous suivre

Nos réseaux sociaux



 Autres articles

Comment


Économie

Le Premier ministre Duncan : «La qualité des relations entre les deux pays ne se reflète pas suffisamment dans les échanges commerciaux»
Publié le mardi 25 fevrier 2014  |  L’intelligent d’Abidjan


Ouverture
© Abidjan.net par Atapointe
Ouverture à Abidjan du Forum économique Ivoiro-Marocain en présence de Sa Majesté Mohammed VI
Lundi 24 février 2014. Abidjan. Un Forum économique Ivoiro-Marocain s’est ouvert en présence de Sa Majesté Mohammed VI, Roi du Maroc.


Comment

 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Le Premier ministre Daniel Kablan Duncan a indiqué à l’ouverture du forum maroco-ivoirien que les relations bilatérales entre la Côte d’Ivoire et le Maroc date du 16 Août 1962 soit 2 ans après l’indépendance de la Côte d’Ivoire. La Premier Ministre a rappelé, ce sont; feu Sa majesté Hassan II et feu le Président Félix Houphouët-Boigny qui ont bâti les excellentes relations entre le Maroc et la Côte d’Ivoire. Il a fait le point des relations commerciales entre les deux pays : «Le Maroc représente seulement 0,4% du Commerce extérieur de la Côte d’Ivoire en 2010, 0,43 % en 2011 et 0,45 % en 2013. Certes avec un volume global des échanges passant de 39,6 milliards de francs CFA en 2010 à 47,7 milliards de francs CFA en 2012. Le Maroc est le 25ème fournisseur de la Côte d’Ivoire, et nos échanges sont peu diversifiés. En effet, avec un montant de 39,5 milliards de francs CFA en 2012, le Maroc fournit à la Côte d’Ivoire essentiellement des produits d’équipement et d’habillement, tandis que la Côte d’Ivoire avec un montant de 8,2 milliards de francs CFA en 2012 exporte en direction du Maroc principalement du papier et du carton». Avant de conclure sur ce constat : «La qualité des relations entre les deux pays ne se reflète pas suffisamment dans les échanges commerciaux».

FO

Comment

 Commentaires



Comment