Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article



 Titrologie



L’intelligent d’Abidjan N° 3045 du 26/2/2014

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage


 Nous suivre

Nos réseaux sociaux



 Autres articles

Comment


Société

Dialogue direct Bacongo-Syndicats d’étudiants / Ils se sont pratiquement compris : Ce que chaque partie a obtenu
Publié le mercredi 26 fevrier 2014  |  L’intelligent d’Abidjan


Rentrée
© Ivoire-Presse par DR
Rentrée académique au campus Senghor de Côte d`Ivoire
Lundi 03 février 2014. Abidjan. Sous le parrainage de Cissé Bacongo, Ministre de l`enseignement supérieur et de la recherche scientifique, la Commission Nationale de la Francophonie en Côte d`Ivoire (CNF) a organisé à l`Institut National de la Formation Sociale (INFS) la cérémonie solennelle de la rentrée académique de la première promotion du Campus Senghor Côte d`Ivoire


Comment

 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

M. Ibrahima Cissé Bacongo, ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, a reçu le lundi 24 février 2014 de 16 h à 20 h, l’ensemble des syndicats d’étudiants afin de trouver une solution apaisée aux violences qui, depuis la semaine dernière, secouent les universités publiques d’Abidjan. Pendant 4 h, les deux parties ont discuté cartes sur table et débattu en plus de la violence, des sujets comme la disparition de la police universitaire, de la création du Conseil d’étudiants, de la réouverture des cités universitaires et de la diminution des frais d’inscription.

Les étudiants, qui au départ des discussions exigeaient la dissolution pure et simple de la police universitaire, ont fini par se laisser convaincre par le ministre sur la nécessité de conserver une force neutre dans les universités, aux fin de sécuriser le matériel, le personnel et les étudiants eux-mêmes. Cependant, tous les agents de ladite police auteurs des violences constatées seront sanctionnés, avant d’être mis à la disposition des autorités compétentes pour répondre de leurs actes. De même, qu’il sera procédé au renforcement des capacités des autres agents afin d’appréhender et de traiter sans violence des crises qui pourraient resurgir. Aux étudiants, le ministre a demandé une meilleure implication dans leur rapport avec cette police. Il est allé jusqu'à proposer l'intégration des étudiants issus de toutes les organisations afin qu'ils se sentent concerné par le maintien de la sécurité dans leur environnement. Pour finir le Ministre Bacongo a exhorté les étudiants à avoir foi en l'avenir parce que leur ministère travaille à leur offrir un meilleur cadre d'étude afin de faire d'eux des cadres bien formés. Des projets sont en cours d'exécution pour donner à l'université Félix Houphouët Boigny l'allure d'une ville universitaire. Mais pour que cela aboutissent, a indiqué Monsieur le Ministre, il faudra que les étudiants apprennent à résoudre toutes les contradictions autrement que par la violence.

Les étudiants ont aussi posé le problème de la création du Conseil d’étudiants. Un conseil dont ils ont contesté la venue. Le ministre leur a expliqué qu’il ne s’agissait pas de créer un autre syndicat, mais de mettre sur pied une structure pour booster l’excellence, la créativité, le leadership et la fibre entrepreneuriale chez les étudiants. Innovation comprise par les étudiants qui avait craint un moment qu’il ne s’agisse là de stratagème pour la disparition de leurs différentes entités. Devant les préoccupations concernant l’ouverture rapide des cités universitaires, le ministre a indiqué que des dispositions sont en train d’être prises pour livrer les ouvrages réhabilités à leurs résidents. En fin de compte les deux parties sont reparties confortées sur la nécessité à chaque fois d’aplanir les différents par la discussion et la négociation. Les syndicats d’étudiants ayant promis d’appeler leurs camarades à reprendre massivement, et immédiatement les cours.

Olivier Guédé

Comment

 Commentaires



Comment