Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article



 Titrologie



Le Patriote N° 4276 du 26/2/2014

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage


 Nous suivre

Nos réseaux sociaux



 Autres articles

Comment


Économie

Routes : Boulevard lagunaire, pont houphouet-Boigny, Bd de Marseille, etc. / Le FER annonce de grands chantiers
Publié le mercredi 26 fevrier 2014  |  Le Patriote


Réhabilitation
© Abidjan.net par Atapointe
Réhabilitation des routes: l’Etat ivoirien signe une convention de 130 milliards F CFA avec 7 banques exerçant en Côte d’Ivoire
Mercredi 20 Février 2014. Abidjan. L’Etat ivoirien signe une convention de 130 milliards F CFA avec 7 banques exerçant en Côte d’Ivoire portant sur la réhabilitation des routes. Etaient présents les ministres Kaba Nialé (Finances), Achi Patrick (Infrastructures) et Abdourahmane Cissé (Budget). Photo: Siandou Fofana, DG du FER


Comment

 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Le réseau routier ivoirien va faire peau neuve à partir de cette année. C’est ce qui ressort de la rencontre qu’a eue avec la presse hier, Siandou Fofana, Directeur général du Fonds d'entretien routier (FER), dans les locaux de cette structure, au Plateau. Selon le DG du FER, les actions qui seront menées ont pour ancrage le Programme national de développement (PND) du Président Alassane Ouattara dont l'objectif est de consacrer d'importants moyens allant de 400 à 600 milliards de FCFA l'an pour tous les ouvrages routiers qui s’articulent autour de travaux neufs et travaux d'entretien courant. « Il y a une stratégie conçue en trois volets. Le volet 1 considère qu'il faut prendre les routes où il y a les traitements de points à temps qui sont moins coûteux que la réhabilitation. Le volet 2 est pour faire la réhabilitation. Il faut faire le rechargement sur les routes en terre et du renforcement sur les routes revêtues. Le volet 3, c'est le financement de routes en terme de travaux neufs », a relevé Siandou Fofana. Selon lui, sur 82 000 km de routes, seulement 39 000 km de routes sont classées réseau prioritaire pour l’économie ivoirienne. Il va donc s’agir, avec les montants obtenus, de financer un programme à deux volets de la stratégie. Le traitement des nids de poules et le reprofilage léger pour le premier volet et le volet 2, mettra l’accent sur ‘‘la réhabilitation avec des renforcements et des rechargements pour qu'on rattrape le réseau et qu'on circule sur l'ensemble du réseau prioritaire sans grande difficulté’’. C’est-à-dire celui qui permet à la Côte d'Ivoire de mener les activités économiques. Surtout que le rendement fiscal du pays repose essentiellement sur ce réseau qui est un réseau primaire qui permet de créer la dynamique économique. Siandou Fofana a donc annoncé un nouveau plan de circulation du grand Abidjan, pour juguler les problèmes d’embouteillage au Plateau. Toute chose qui devrait permettre la fluidité de la circulation de 5000 véhicules dont 1 500 véhicules des agents de la Banque africaine de développement (BAD). Le DG du FER a également informé de la réhabilitation du boulevard lagunaire (mars), la métamorphose de l’Arc de Triomphe appelé communément Place de la république, des changements au niveau du boulevard de Marseille. « Le pont Houphouët-Boigny va faire peau neuve cette année surtout que les piliers ont besoin d’être refaits. Cela va nécessiter 30 milliards FCFA. La voirie de la zone industrielle de Yopougon sera aussi réhabilitée grâce à un financement de 7 milliards FCFA. », a révélé Siandou Fofana. Conscient que beaucoup de choses restent à faire, le DG du FER, a expliqué qu’une stratégie a défini la nécessité de mobiliser 2 750 milliards de FCFA sur 10 ans pour rattraper 70 % du réseau routier fiscalement responsable de l’économie ivoirienne. « Ce sont ces routes qui permettent d'entreprendre les activités économiques de notre pays. Les 30 % restant sont à rattraper les années à venir », a-t-il souligné. Précisant que les standards pour devenir pays émergent, supposent qu'il faille entretenir 100 % de son réseau revêtu chaque année et être aussi à mesure d'entretenir entre 70 et 80 % de son réseau en terre. Le conférencier qui a remercié le président Alassane Ouattara pour ces actions en faveur de la mobilisation des ressources par le FER, a indiqué que cette année, le budget est de 258 milliards de FCFA contre 15 milliards FCFA en 2009. Et cela grâce au gouvernement qui a décidé de faire passer les prélèvements du gasoil à 25 F/litre, le super à 73 F/litre et en terme d'essence spéciale, 20F/litre contre 0 F auparavant. «C'est une ordonnance prise par le gouvernement qui organise les ressources du FER désormais. Depuis 2012, une part des vignettes, patente et licences collectées ont été aussi affectés au FER », a mentionné le premier responsable du Fonds d'entretien routier. A cela viennent s’ajouter la levée de fonds de 130 milliards de FCFA. Qui se veut une politique d'endettement qui a obéi à des principes. Et cela permet à sa structure de disposer aujourd'hui de ressources propres, autour de 65 à 70 milliards de FCFA.

Jean Eric ADINGRA

Comment

 Commentaires



Comment