Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article



 Titrologie



Le Patriote N° 4286 du 10/3/2014

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage


 Nous suivre

Nos réseaux sociaux



 Autres articles

Comment


 Petites Annonces avec Annonces.ci  




Société

Affaire ‘’le maire de Yopougon disperse une manifestation du PDCI’’ : Ce qui s’est réellement passé samedi
Publié le lundi 10 mars 2014  |  Le Patriote




Comment

 Vos outils




A l’occasion de la journée internationale de la femme, une organisation de syndicalistes dans le transport dirigée par Konaté Lassina dit Matché a décidé d’organiser une manifestation le samedi dernier dans la commune de Yopougon pour, dit-elle, accorder des prêts aux femmes. Cependant l’activité qui devrait se tenir à la place CPI a été interdite par la police. Or, selon les organisateurs toutes les démarches ont été menées auprès des autorités municipales et toutes les autorisations ont été obtenues. «Nous avons choisi le président du PDCI, Henri Konan Bédié comme le président d’honneur de notre activité et le maire, Koné Kafana Gilbert était notre invité spécial. Nous avons toutes les autorisations. C’est pourquoi, nous avons donc été surpris par l’interdiction de notre manifestions. Nous sommes une organisation apolitique. Nous ne roulons pour personne. Nous n’avons pas compris cette réaction de la police. Pour éviter des débordements nous nous sommes repliés sur notre siège pour dénoncer cette manière de faire », a expliqué le président de l’ONG ‘’Bien être des acteurs et auxiliaires du transport en Côte d’Ivoire’’, (BEAT-CI) au cours d’une conférence de presse. Non sans estimer que cette interdiction écorche l’image du président Bédié. Du coté de la mairie, c’est tout une autre version. En effet, selon le directeur de la communication de la mairie, Koné Doulaye, c’est la place Ficgayo qui a été attribuée aux organisateurs et non la place CPI. Mais compte tenu des deux concerts du marché des arts et du spectacle africain (MASA) qui devraient se tenir sur cette place, il a été demandé à ces derniers de reporter la manifestation. Ce qu’ils ont refusé. « Ils ont eu l’autorisation de tenir leur manifestation à la place Ficgayo. Mais, avec le MASA, on a demandé le report. Parce que le MASA est un évènement important pour la Côte d’Ivoire. Ils ont refusé cela et ont tenu à déplacer l’activité à la place CPI sans autorisation. La police qui était sur les lieux a voulu voir l’autorisation de la manifestation. Ils n’ont pas pu la fournir. Donc elle a demandé à ce que la place soit libérée », a-t-il expliqué à son tour. Avant d’accuser des mains obscures qui veulent politiser cette affaire pour certainement tirer des dividendes.

Lacina Ouattara

Comment

 Commentaires



Comment