Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article



 Titrologie



Soir Info N° 5843 du 17/3/2014

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage


 Nous suivre

Nos réseaux sociaux



 Autres articles

Comment

 Petites Annonces avec Annonces.ci  




Société

Enseignement catholique : Syndicat du primaire - Des enseignants disent avoir destitué le Sg
Publié le lundi 17 mars 2014  |  Soir Info




Comment

 Vos outils




Ils ne sont pas du tout content des agissements de l'ex secrétaire général du Syndicat national des enseignants du primaire catholique de Côte d'Ivoire (Synepca-ci), Diby N'Dré Arsène, ex Secrétaire général (Sg) destitué par 9 Secrétaires généraux sur 14 depuis, le 8 mars 2014 mais qui continue d'agir au nom dudit syndicat. Eux, ce sont Bechein Abbé Alphonse et Etienne Kouadio, respectivement ''secrétaire général'' et ''sécretaire administratif'' du Synepca-ci. Leur mécontentement, ils l' ont exprimé à l'occasion d'une conférence de presse, co-animée, le jeudi 13 mars 2014, dans l'enceinte de la Cathédrale St Paul Abidjan-Plateau. «La crise au Synepca-ci a commencé le 2 août 2013, date à laquelle il a été sanctionné pour non respect et tripatouillage des textes du syndicat, détournement de cotisations syndicales dans les diocèses d'Abidjan, Bouaké, Yamoussoukro etc, du manque d'esprit démocratique. Non content de sa radiation, il nous a assigné en justice. Et depuis le 19 décembre 2013, les micmacs se poursuivent », a expliqué Béchein Abbé Alphonse, avant de s'interroger : ''Comment quelqu'un qui est sanctionné parvient-il à mener des activités au nom du syndicat et aller jusqu'à lancer une grève illimitée ?». Afin donc de contrer les actions de Diby N'Dré Arsène, un comité ad'hoc dirigé par Bechein Abbé Alphonse a décidé de prendre ses responsabilités. D'où la mise en garde suivante : « Le Synepca-ci ne se reconnaît pas dans la grève projetée pour le 18 mars prochain. Et nous demandons à nos camarades de faire échec à cette tentative de déstabilisation de l'école catholique », a-t-il martelé, non sans ajouter que les maux qui minent l'enseignement catholique à l'heure actuelle connaîtront, avec les négociations entamées, un dénouement heureux.

Séverin DJAHA

Comment

 Commentaires



Comment