Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Art et Culture
Article



 Titrologie



L’intelligent d’Abidjan N° 3062 du 18/3/2014

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage




 Nous suivre

Nos réseaux sociaux



 Autres articles

Comment


 Petites Annonces avec Annonces.ci  




Art et Culture

Lutte contre la pauvreté / Aboulaye Diallo, artisan-créateur : ‘‘La méthode est de se rapprocher des consommateurs’’
Publié le mardi 18 mars 2014  |  L’intelligent d’Abidjan




Comment

 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Le centre de confection ‘’Aboulaye Diallo situé à Abobo a abrité, le mardi 11 mars 2014, une conférence publique sur le thème « lutte contre la pauvreté et création de richesse ». M. Abdoulaye Diallo, patron du centre et le conférencier, a insisté sur l’entrepreneuriat comme solution à la crise de l’emploi. Pour lui, toute activité professionnelle est pourvoyeuse de richesses. « La solution et la méthode sont de se rapprocher des consommateurs et connaître leurs vrais besoins », a-t-il conseillé. Prenant son exemple, en tant que créateur-styliste, il a parlé de créativité, d’écoute, de tendance et d’ouverture. En fait, une révolution dans la perception du métier de couturier et de le voir comme, un moyen de création de richesses. Le conférencier a ajouté que le secteur peut générer beaucoup d’emplois durables, à condition d’offrit des solutions viables à la question de la contrefaçon qui est un frein dans leur corporation. Pour M. Diallo, la contrefaçon ne se limite plus au produit de luxe, elle s’est confortablement installée dans tous les secteurs. « Le phénomène a pris une telle ampleur qu’il nous est impossible de passer une journée exclusivement sans consommer des biens contrefaits ou être exposé à des risques, par l’utilisation de biens contrefaits. Pour lutter efficacement contre la pauvreté et créer la richesse, il est capital que les populations soient mises en face de leur responsabilité et invitées à consommer exclusivement des biens originaux en tournant le dos à la contrefaçon. Il y va de notre bien-être, de notre emploi, de notre dignité », a-t-il souligné.

OG

Comment

 Commentaires



Comment