Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Art et Culture
Article



 Titrologie



Le Patriote N° 4293 du 18/3/2014

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage




 Nous suivre

Nos réseaux sociaux



 Autres articles

Comment


 Petites Annonces avec Annonces.ci  




Art et Culture

Dîner Gala /Le grand cabaret du cœur / Mme Dominique Ouattara (initiatrice) : “Il nous faut 3 milliards de FCFA pour l’équipement de l’hôpital Mère-Enfant”
Publié le mardi 18 mars 2014  |  Le Patriote


Dîner-Gala
© Présidence par David Zamblé
Dîner-Gala du Grand cabaret du coeur de la Fondation Children Of Africa
Vendredi 14 Mars 2014. Abidjan. (Sofitel Hôtel Ivoire). La Fondation Children of Africa organise son 2e dîner-Gala du Grand cabaret du cœur, en vue de mobiliser des fonds pour la construction de l’hôpital mère-enfant de Bingerville. Photo: Mme Dominique Ouattara


Comment

 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Des étoiles lumineuses qui pendent, un podium scintillant qui titille les regards… Vendredi soir, le Palais des congrès du Sofitel Hôtel Ivoire brillait de mille feux. On se croirait même dans le monde enchanté de Merlin. La raison ? C’est simple, il abritait un dîner gala de charité, organisé par la Fondation Children of Africa créée par la Première Dame, Mme Dominique Ouattara, et baptisé « Le grand cabaret du cœur».

Il s’agissait, cette fois-ci, pour la First Lady de lever des fonds pour l’équipement de l’Hôpital Mère-Enfant, qui est en chantier à Bingerville. Pour cette cause aussi noble, ils étaient nombreux à avoir effectué le déplacement ce soir-là. Des membres du gouvernement, avec à leur tête le Premier ministre, Daniel Kablan Duncan, aux présidents d’institution, dont le Président de l’Assemblée Nationale, Guillaume Soro, la Grande Chancelière de l’Ordre National, en passant par Mme Henriette Konan Bédié, des hommes d’affaires, des chefs d’entreprise et des stars de la musique ivoirienne entre autres Alpha Blondy, Tiken Jah Fakoly, A’salfo, lead-vocal de Magic System, Meiway, Pierrette Adams, Nayanka Bell, Monique Séka, Aïcha Koné. Sans oublier Aïssata Dia, Miss Côte d’Ivoire 2013 ; Murielle Ahouré, athlète et sprinteuse ivoirienne ; Fatou Kéïta, écrivaine ivoirienne. Bien entendu, il y avait également les invités prestigieux de la Première Dame, qui sont venus d’Afrique, d’Europe, singulièrement la France, ou des Etats-Unis d’Amérique: Son Altesse Royale, Lalla Salma, Princesse du Maroc et épouse du Roi Mohamed VI, invitée d’honneur de ce dîner gala ; la Princesse Ira de Fürstenberg, marraine de la Fondation Children of Africa ; Richard Berry, acteur français ; Gary Dourdan, acteur américain ; Adriana Karembeu, mannequin-actrice et Ambassadrice de la Croix-Rouge ; Fally Ipupa, chanteur congolais ; Noémie Lenoir, Top model et actrice française ; Alexandre Arcady, réalisateur français ; Ivian Sarcos, Miss Monde 2011 ; Flora Cocquerel, Miss France 2014 ; MC Solaar ; rappeur français ; Edouard Nahum, maître joaillier ; Jean Todt, président de la fédération internationale de l’automobile ; Alain Deloche, chirurgien cardiaque français et fondateur de la Chaîne de l’Espoir ; Pr Marc Gentili, professeur de médecine français, et Pr Yann Revillon, pédiatre-généticien français.

Entre émotions et générosité

Entourée de quelques pensionnaires de la Case, son centre d’accueil pour enfants démunis et orphelins, vêtus d’un uniforme en pagne aux couleurs de Children of Africa, Mme Dominique Ouattara a exprimé d’emblée son « infinie gratitude » à toutes ces personnalités venues des quatre coins du monde, afin de témoigner leur soutien à ce « magnifique projet ». « Nous sommes heureux que la cause de la mère et de l’enfant ait trouvé un écho favorable auprès de vous », a ajouté la Première Dame de Côte d’Ivoire. Ensuite, elle a rappelé qu’après le dîner gala de février 2012, sa fondation a pu réunir les 6 milliards 150 millions de FCFA nécessaires pour la construction de cet hôpital, qui est, a-t-elle, précisé, « en cours de réalisation et les travaux avancent à grands pas ».

A présent, a poursuivi Mme Ouattara, «nous sommes au stade de l’équipement que nous souhaitons ultra performant, afin d’assurer les meilleurs soins à nos femmes et nos enfants ». Et pour cela, a-t-elle plaidé, «il nous faudra encore réunir la somme de 3 milliards de FCFA». Aux donateurs, elle a indiqué qu’ils peuvent être fiers des actions charitables qu’ils ont permis à la Fondation Children of Africa d’accomplir pour les démunis. « Un regard introspectif me permet de revoir l’émerveillement d’un enfant recevant un livre pour la première fois. Le bonheur des premiers jours de classe d’enfants qui se croyaient oubliés. Le soulagement d’une mère qui reçoit une aide grâce à laquelle, ses enfants ne dormiront plus le ventre vide. Et l’euphorie de milliers de personnes vibrant à l’unisson, pour accueillir des dons de matériels médicaux. Oui, chers amis de la Fondation, tous ces moments de bonheur ont été rendus possibles grâce à votre générosité. Ma voix ce soir (ndlr, vendredi) se fait l’écho de ces milliers de personnes que vous avez rendues heureuses, pour vous dire du fond du cœur, le plus grand des mercis », a conclu Mme Dominique Ouattara, d’une voix étreinte d’émotion.

Puis, place au spectacle. A l’image du «Plus Grand Cabaret du Monde», la célèbre émission de Patrick Sébastien sur France 2, dont la soirée s’est volontiers inspirée, les illusionnistes SOS Victoria Petrosyan, ont gratifié le public d’étonnants tours de magie, quand Tatiana Milanova a séduit la salle avec un numéro d’équilibrisme. On a aussi apprécié les jongleries de Lumière d’Afrique, groupe de jongleurs ivoiriens et le portrait instantané de Félix Houphouët-Boigny, réalisé en 5 minutes chrono par Jean-Pierre Blanchard, qu’on appelle encore «l’agité du pinceau». Autres moments d’émotion, la prestation de trois belles voix de la musique en Côte d’Ivoire, anciennes gloires des années 80, à savoir Monique Séka, Nayanka Bell et Aïcha Koné qui ont bercé le Palais des congrès avec leurs succès d’antan.

Mais, de toute évidence, le point culminant de ce « grand cabaret du cœur » a été, sans contexte, la mise aux enchères de trois objets précieux. Le premier, un tableau du peintre James Houra nommé « L’élégance », a été adjugé à 120 millions de FCFA. Le deuxième, « Haute Joaillerie » un collier spécialement créé par Edouard Nahum pour Children of Africa en or jaune serti de diamants et d’une Turquoise centrale, a été «arraché» à 80 millions de FCFA. Le troisième, «Objets Uniques», une coupe en marbre noir ornée de 2 dragons en bronze doré, a été vendu à 105 millions de FCFA. Ce n’est pas tout, car, en bonus, un maillot dédicacé des Eléphants et une paire de chaussures de Murielle Ahouré ont été pris à 100 millions de FCFA. La sprinteuse a, séance tenante, offert un appareil médical de 22 millions de FCFA à l’Hôpital Mère-Enfant. De même, un donateur a remis un chèque de 65 millions de FCFA à la Fondation Children of Africa. C’est donc au total, la somme de 470 millions de FCFA, qui a été mobilisée, en plus du don de Murielle Ahouré, cette nuit-là.

Cerise sur le gâteau, le groupe Kassav a fait danser le public sélect, transformant le Palais des congrès en une piste de danse géante. Pendant, une heure et demie, cet orchestre caribéen a revisité ses meilleures compositions entre autres «Rété», «Siwo», «Soleil», «Kayeman», «Collé Séré» ; «Oh Madiana» ou encore le tube «Zouk La Sé Sél Médikaman Nou Ni», qui l’a révélé au monde entier.

Y. Sangaré

Comment

 Commentaires



Comment