Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article




  Sondage

Conférence
© Abidjan.net par Atapoine

Conférence
© Abidjan.net par Atapoine



 Nous suivre

Nos réseaux sociaux



 Autres articles

Comment

 Petites Annonces avec Annonces.ci  




Politique

Le parti de Laurent Gbagbo appelle au « boycott » d’un recensement de la population à « sens unique »
Publié le jeudi 20 mars 2014  |  APA


Conférence
© Abidjan.net par Atapointe
Conférence de presse du président du FPI
Jeudi 20 mars 2014. Abidjan. Riviera Attoban. Le président du FPI, Pascal Affi N`Guessan anime une conference de presse.



Voir tout l'album photo
Comment

 Vos outils




Le Président du Front populaire ivoirien (FPI), Pascal Affi N’guessan a appelé, jeudi, les Ivoiriens à « s’abstenir » de l’opération de Recensement général de la population et de l’habitat (RGPH) lancé le lundi dernier, estimant que les "conditions techniques" ne sont pas "réunies" dans un processus de réconciliation en "faillite".

« Le mot d’ordre va être relayé par l’ensemble de nos bases. Nous refusons ce recensement à sens unique qui est un recensement des vainqueurs » a soutenu M. Affi au cours d’une conférence de presse animée au quartier général de Laurent Gbagbo à Attoban dans la commune de Cocody.

"Le FPI demande aux populations de s’abstenir de prendre part à l’opération de Recensement général de la population et de l’habitat. Toutes les conditions ne sont pas encore réunies", a déclaré M. Affi N’guessan.


Selon lui, "la cartographie n’est pas encore achevée par exemple dans la région du Haut Sassandra et le District des montagnes". Il a, également, relevé la formation des agents recenseurs qui n’est pas encore terminée.

"Les Smartphones sont du matériel d’occasion prêtés par le Brésil, utilisés au Sénégal. Ces appareils ont besoin d’être réinitialisés et ont besoin d’une maintenance", a poursuivi le président du FPI.

"A quel résultat sérieux et fiable doit-on s’attendre au terme d’une telle opération", a-t-il interrogé en soutenant que "le RGPH est une opération essentielle pour tout Etat moderne. C’est un outil important de gestion pour le développement".

Pour le président du FPI, "le recensement doit être inclusif, national et doit faire l’objet de promotion pour que tous les Ivoiriens se l’approprient".

Dressant le bilan de la Commission dialogue, vérité et réconciliation (CDVR) Pascal Affi N’guessan a annoncé qu’elle a "failli à sa mission", soulignant que "le Chef de l’Etat ne s’implique pas lui-même dans le processus de réconciliation nationale".

" Le FPI demande aux populations de s’abstenir des audiences publiques d’écoute des victimes lancées par la CDVR", a-t-il lancé en appelant "les Ivoiriens à se remobiliser en faveur de la réconciliation nationale".

"Nous demandons la réforme de la CDVR. Ce n’est pas le gouvernement seul qui est impliqué dans cette affaire de réconciliation", a conclu le Président du parti de l’ancien Chef de l’Etat, Laurent Gbagbo.

Après s’être fait recenser, lundi en fin de matinée dans le cadre de la quatrième opération de recensement général de la population et de l’habitat (RGPH 2014), le Chef de l’Etat ivoirien, Alassane Ouattara a « encouragé » les populations à suivre son exemple en se faisant recenser.

L’opération, prévue du 17 mars au 16 avril prochain, a démarré sur fond de "discorde", l’opposition estimant qu’elle est inopportune.

"Cette opération est capitale pour la Côte d’Ivoire et tous ceux qui vivent dans notre beau pays. Ceci est une obligation pour tout état moderne. Un pays émergent doit avoir des statistiques précises", avait ajouté le Président Ouattara.

Le coût du recensement général plusieurs fois reporté, est estimé à 12,8 milliards de FCFA et compte dénombrer une population de 24 millions d’habitants. L’opération qui aurait pu se dérouler depuis 2008, permettra ainsi aux partenaires au développement et aux autorités de mieux planifier les investissements dans le pays.

Les trois opérations de recensement général de la population et de l’habitat (RGPH) en Côte d’Ivoire, se sont déroulées en 1975, 1988 et 1998.

MC-JBK/ls/hs/APA

Comment

 Commentaires



Comment