Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article



 Titrologie



Le Patriote N° 4297 du 22/3/2014

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage




 Nous suivre

Nos réseaux sociaux



 Autres articles

Comment


 Petites Annonces avec Annonces.ci  




Société

Réintégration sociale des ex-combattants : le Japon offre un milliard à l’ADDR
Publié le samedi 22 mars 2014  |  Le Patriote


Cérémonie
© Autre presse par ADDR
Cérémonie officielle de rentrée des ex-combattants démobilisés
Lundi 09 décembre 2013. Azaguié. L`Agence pour le désarmement, la démobilisation et la réinsertion (ADDR) des ex-combattants organisent une cérémonie officielle de rentrée des ex-combattants démobilisés


Comment

 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Le Japon veut accompagner la Côte d’Ivoire dans la réintégration et la socialisation des ex-combattants. Cette volonté a pris forme hier au siège de l’Autorité pour le Désarmement, la Démobilisation et la Réintégration des ex-combattants (ADDR) à Cocody à travers la signature du document relatif au Programme de Relèvement et de Réintégration Communautaire(PRRC). A travers cette convention le gouvernement Japonais a fait un don d’un montant d’un milliard de francs CFA à l’ADDR dans le cadre du projet PRRC. Le projet selon Inoue Susumu l’ambassadeur du Japon est financé par son pays à travers le programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD). Il a expliqué que l’objectif est de sensibiliser et mobiliser les communautés d’accueil autour de la réintégration sociales des ex-combattants ainsi que la coexistence pacifique. Le geste, affirme le diplomate Nippon vise à renforcer la cohésion intra communautaire par la promotion du développement local. « Le don va assurer la réintégration socioéconomique des ex-combattants et contribuer à la réduction de la pauvreté à travers la relance des activités communautaire », a déclaré l’ambassadeur du Japon. Ajoutant que le projet sera exécuté par le PNUD en collaboration avec l’ADDR en faveur de plus 800 ex-combattants et 150 membres communautaires d’accueil dans le district d’Abidjan. Pour sa part le DG de l’ADDR, Fidèle Sarassoro, a exprimé sa reconnaissance au gouvernement Japonais. Il a fait savoir que ce soutien de l’Etat Japonais à sa structure est la preuve que les deux pays entretiennent des bonnes relations. Pour lui, cette importante contribution du donateur permet à l’ADRR d’intensifier ses actions de resocialisation des ex-combattants. Il a également indiqué que le projet revêt d’une importance capitale dans le Programme National DDR. « Avec ce don du Japon, l’ADDR sera en mesure d’intensifier et accélérer ses actions en faveur de la stabilité, de la sécurité et la paix sociale », a affirmé le DG de l’Addr. Fidèle Sarassoro a profité de la tribune pour dresser le bilan des activités de la structure qu’il dirige depuis sa création en Août 2012. Il a révélé qu’en 2013, l’ADDR a collecté plus de 14.242 armements dont 6.646 fusils d’assaut et 6. 527 grenades. 66 % des fusils selon Sarassoro sont fonctionnels et feront l’objet de marquage. Pour ce qui est de la cible l’orateur a fait savoir que 27116 ex-combattants sur 30.000 ont été réinsérés dont 5092 dans les emplois directs et 22024 dans l’auto emploi. A cela s’ajoute des actions de cohésion sociales et de réhabilitation communautaire. Intervenant le représentant pays résident du PNUD Babakar Cissé a déclaré que le don vient compléter les efforts des autorités ivoiriennes dans la mobilisation des ressources en faveur de la cohésion sociale.

Zana Coulibaly

Comment

 Commentaires



Comment