Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article



 Titrologie



Le Patriote N° 4300 du 26/3/2014

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage


 Nous suivre

Nos réseaux sociaux



 Autres articles

Comment


 Petites Annonces avec Annonces.ci  




Économie

Economie : 1000 entreprises créées au premier trimestre 2014
Publié le mercredi 26 mars 2014  |  Le Patriote


Jean-Kacou
© Autre presse par DR
Jean-Kacou Diagou invité du press-club de l`UNJCI
Mardi 25 mars 2014. Abidjan. Le président du patronat ivoirien, Jean-Kacou Diagou (Photo) était face à la presse dans le cadre du press-club de l`Union Nationale des Journalistes de Côte d`Ivoire (UNJCI).


Comment

 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Environ 1000 entreprises ont déjà été créées pour le premier trimestre de l’année 2014. Ce chiffre qui dénote de l’amélioration du climat des affaires en Côte d’Ivoire, a été donné, hier, par le président de la Confédération générale des entreprises de Côte d’Ivoire (Cgeci), Jean Kacou Diagou, à l’occasion du Press-club de l’Union nationale des journalistes de Côte d’Ivoire (Unjci), à la Maison de la Presse. Faisant savoir que la Cgeci a devancé l’Etat en finançant, dès le départ, le guichet unique des investissements. « Aujourd’hui, c’est grâce à nous que c’est devenu une réalité. De 48h pour la création d’une entreprise en Côte d’Ivoire, le guichet unique est passé cette année à 24h», a-t-il indiqué. Intervenant sur le thème : « La place du secteur privé ivoirien dans la réalisation des grands projets d’infrastructures du Plan National de Développement (2012-2015) », Jean Kacou Diagou a demandé à cet effet, aux Pme, de cultiver l’esprit d’entreprenariat et de côtoyer les grandes entreprises pour leur permettre de participer à la réalisation du PND (Plan national de développement). « Le développement ne se fait pas seulement qu’avec les grandes entreprises. Les Pme peuvent éclore à côté des grandes entreprises. Mais, il est important qu’elles anticipent sur les projets, qu’elles se mettent dans des créneaux qui leur permettent de bénéficier des retombées des grandes entreprises », a-t-il conseillé. A propos des projets contenus dans le Pnd, le président du Patronat ivoirien a noté que la majorité de ces projets a trouvé des investisseurs pour les réaliser. Cependant, il a regretté que « très peu d’entreprises ivoiriennes » aient participé à la réalisation de ces grands projets qui demandent de gros sous. Mais pour le président de la Cgeci, les entreprises ivoiriennes peuvent toujours participer pendant et après la réalisation des projets. Soit en faisant de la sous-traitance, soit en créant des emplois ou des opportunités d’emploi autour de ces projets. D’où la nécessité pour Jean Kacou Diagou de cultiver l’entreprenariat chez l’Ivoirien. «L’esprit d’entreprendre n’est pas beaucoup partagé par les Ivoiriens. Nous, à la Cgeci, nous avons donc décidé d’inculquer cette idée. La Côte d’Ivoire a entamé un nouveau souffle de développement. Et ce n’est pas peu que de demander à tout le monde de participer à cet élan », a-t-il encouragé. Pour Jean Kacou Diagou, le développement d’un pays se fait à moyen et long terme. « Plus on aura d’entreprises, plus on aura de la richesse, de l’emploi. Il faut permettre aux Pme et Pmi de créer des entreprises à moindre coût. Il faut donc moins de pression fiscale », a-t-il ajouté. En effet, pour le président de la Cgeci, la rigidité du système, notamment la pression fiscale et la lenteur de l’Etat à dédommager les entreprises sinistrées lors de la crise postélectorale, ne facilitent pas la tâche des entreprises. Pour M. Diagou, la Cgeci essaie d’accompagner l’Etat dans ses missions de développement. C’est aussi cela le sens du 3ème forum « Cgeci Academy », qui se tiendra les 24 et 25 avril prochains sous le thème, « Un entrepreneur un Projet. » Il s’agira pour le Patronat ivoirien, d’aborder les questions liées à l’entreprenariat en Côte d’Ivoire. « Nous avons commis des spécialistes pour recenser tous les grands projets qui peuvent accompagner les projets contenus dans la mise en œuvre du Pnd », a-t-il annoncé. SS

Comment

 Commentaires



Comment