Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Région
Article




  Sondage




 Nous suivre

Nos réseaux sociaux



 Autres articles

Comment

 Petites Annonces avec Annonces.ci  




Région

Epidémie d’Ebola : Des populations d’Odienné préconisent la fermeture de la frontière avec la Guinée
Publié le mardi 1 avril 2014  |  AIP


Ebola:
© Autre presse par dr
Ebola: après la Guinée, des cas suspects au Liberia et en Sierra Leone


Comment

 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Odienné - Des populations d’Odienné (Nord-ouest) préconisent la fermeture de la frontière avec la Guinée, en vue de prévenir la propagation de l’épidémie d’Ebola en Côte d’Ivoire.

Dans un micro-trottoir réalisé par l’AIP, lundi dans cette localité, Traoré Souleymane, transporteur, a dénoncé la porosité des frontières avec la Guinée. En outre, il a déploré le déficit des effectifs des équipes sanitaires sur les frontières. Pour éviter que le virus ne se propage en Côte d’Ivoire, il encourage les autorités ivoiriennes à fermer les frontières avec la Guinée.

Koné Yaya, élève, ajoute que la Côte d’Ivoire doit fermer sa frontière avec la Guinée, non pas par désamour pour le peuple guinéen, mais par souci de sauver la vie des populations vivant sur le territoire ivoirien car selon lui, une fois que le pays va enregistrer un cas, ce sera compliqué de maitriser la propagation du virus.

Mlle Dialo Minata commerçante s’est dite préoccupée par l’épidémie qui frappe la Guinée et le Libéria. Son inquiétude se fonde sur des informations selon lesquelles, des familles guinéennes chercheraient refuge à Odienné. Pour éviter un exode massif des populations guinéennes vers les villes limitrophes comme Odienné, elle invite les autorités ivoiriennes à fermer la frontière avec la Guinée.

Quant au comité de crise mis en place depuis quelques jours, des membres ont proposé lundi au préfet de région, préfet d’Odienné de fermer la frontière, mais celui-ci dit attendre les instructions de sa hiérarchie.

En attendant de nouvelles instructions, cinq bénévoles ont été recrutés pour renforcer les équipes sanitaires sur le terrain. Les volontaires ainsi recrutés seront pris en charge par la Mairie et le Conseil régional d’Odienné pendant 3 mois renouvelables, apprend-on.

(AIP)
ss/ask

Comment

 Commentaires



Comment