Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article




  Sondage


 Nous suivre

Nos réseaux sociaux



 Autres articles

Comment

 Petites Annonces avec Annonces.ci  




Économie

La LONACI sollicite l’appui des structures publiques compétentes pour lutter contre la concurrence déloyale
Publié le vendredi 4 avril 2014  |  AIP


La
© Autre presse par DR
La LONACI intensifie la lutte contre la concurrence déloyale.
Vendredi 04 avril 2014 - Abidjan : Le directeur général adjoint de la Loterie nationale de Côte d’Ivoire (LONACI), Dramane Coulibaly a animé une conférence portant sur les actions de la lonaci dans le cadre de la lutte contre la concurrence déloyale.


Comment

 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Abidjan – Le directeur général adjoint de la Loterie nationale de Côte d’Ivoire (LONACI), Dramane Coulibaly, sollicite l’appui de toutes les structures publiques compétentes, pour lutter contre la concurrence déloyale à laquelle la société d’Etat est confrontée.

S’exprimant jeudi à l’occasion d’une conférence de presse visant à informer l’opinion nationale et internationale sur le démantèlement d’un réseau de faussaires exerçant à Aboisso, à travers le ‘Loto ghanéen’, le DGA a sollicité l’appui de toutes les structures compétentes de l’Etat de Côte d’Ivoire afin de mettre un terme à l’activité des organisateurs des jeux clandestins et de tous ceux qui compromettent la continuité de ses agences.

L’adjoint de M. Issiaka Fofana a attiré en outre l’attention de la population sur le caractère illicite des prises de pari PMU ou pronostic sportif via Internet sans passer par les services de la LONACI.

En effet, le sieur Abou Nibi alias Abou Univers, le cerveau d’un vaste réseau opérant dans les jeux du hasard, notamment le ‘Loto ghanéen’, a été interpellé mardi avec son complice, Koffi Jérôme, pour pratique illicite de jeu du hasard et concurrence illicite à la LONACI.
Selon Dramane Coulibaly, les deux individus sont traduits devant la section du tribunal d’Aboisso, le premier en attente de son jugement dans les prochains jours et le second, ce jeudi-même.

Il ressort des faits qu’Abou Univers, domicilié à Aboisso, a mis sur le marché de l’Est ivoirien, frontalier du Ghana (Aboisso, Bonoua, Grand-Bassam, Abengourou), ainsi qu’à Bondoukou (Nord-est) et Abidjan (Sud), depuis plusieurs années, un produit appelé le ‘’Loto ghanéen’’ qui lui rapporte, selon une étude, plus de 50 millions de FCFA par jour.

Cette concurrence déloyale à la LONACI a été décriée à travers plusieurs canaux par la société à participation financière publique majoritaire. Le faussaire est resté sourd aux appels lancés par la LONACI demandant à tous ceux qui opèrent illégalement dans le secteur de venir prendre un agrément pour exercer légalement.

Face aux mépris d’Abou Univers, la LONACI a porté plainte le 24 mars auprès du tribunal d’Aboisso qui interpelle l’individu le même jour, avant de le relâcher quelques heures plus tard, sans jugement. L’homme a donc continué de narguer la structure, jusqu’à son interpellation, il y a 72 heures.

« La LONACI entend donc de nouveau prendre à témoin l’opinion publique et internationale sur le crime économique qui est commis en ce moment au vu et au su de tous impunément, à Aboisso et dans plusieurs autres villes par M. Abou Nibi dit Abou Univers qui se croit intouchable et qui bafoue les lois de la République », s’est offusqué Dramane Coulibaly.

Devant cette situation qui cause un préjudice énorme à la LONACI et un manque à gagner en termes de fiscalité pour l’Etat, sans compter l’impact sur la réalisation d’infrastructures sociocommunautaires, le DGA dénonce le soutien dont bénéficie Abou Nibi « de la part de certaines personnes tapies dans l’ombre et dont les intérêts ne coïncident pas avec ceux de l’économie ivoirienne ».

Société d’Etat créée le 20 mars 1970, la LONACI a pour mission de réaliser des investissements à caractère social et culturel à partir des ressources tirées des loteries et des jeux de nombres et de pronostics qu’elle organise sur toute l’étendue du territoire ivoirien.

En vue de diversifier son offre produit et accroître son chiffre d’affaires, la LONACI a lancé en 2012 un jeu de nombres appelé Loto Bonheur (concurrencé par le Loto ghanéen). Avant son lancement, une étude diligentée par la société d’Etat a évalué à 82.214.315 FCFA soit 4.275.145.500 FCFA l’année, le chiffre d’affaires hebdomadaire moyen réalisé par le réseau clandestin s’appuyant sur la loterie de certains pays voisins comme le Ghana.

cmas

Comment

 Commentaires



Comment