Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article



 Titrologie



L’intelligent d’Abidjan N° 3078 du 5/4/2014

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage


 Nous suivre

Nos réseaux sociaux



 Autres articles

Comment


 Petites Annonces avec Annonces.ci  




Politique

Boycott du RGPH, démission d’Hamed Bakayoko / Des jeunes pro-Gbagbo au FPI : ‘‘Arrêtez votre comédie, et pensez à l’avenir de vos militants’’
Publié le samedi 5 avril 2014  |  L’intelligent d’Abidjan




Comment

 Vos outils




La grande famille pro-Gbagbo ne se porte pas bien. En effet, les décisions du Front Populaire Ivoirien ne rencontrent pas l’adhésion de plusieurs organisations de jeunesse pro-Gbagbo. C’est le cas du ‘’mouvement jeunes majeurs pour Laurent Gbagbo’’ qui a animé le vendredi 04 avril 2014, une conférence de presse au Baron de Yopougon pour s’insurger contre plusieurs décisions de Pascal Affi N’Guessan jugées inopportunes à leurs yeux. Notamment, l’appel au boycott du Recensement Général de la Population et de l’Habitat(RGPH), la démission souhaitée du ministre de l’intérieur, Hamed Bakayoko, les mots d’ordre subversifs de Koua Justin et l’analyse faite par le FPI sur le transfèrement de Charles Blé Goudé.

« Aujourd’hui, quand on est pro-Gbagbo et qu’on parle de paix et de réconciliation, on te taxe de vendu et de corrompu. Si être FPI ou pro-Gbagbo, parler de paix, c’est être un vendu, je pourrai dire que Affi N’Guessan lui-même est un vendu. Que le FPI ne vienne pas nous distraire en prenant le transfèrement de Charles Blé Goudé pour une affaire d’Etat. Le transfèrement de Blé Goudé fait plaisir au FPI. La tête de Blé Goudé était mise à prix par rapport à sa position auprès de Laurent Gbagbo. Il faut que les dirigeants du FPI arrêtent leur comédie et pensent à l’avenir de leurs militants et à celui de la Côte d’Ivoire », a soutenu Lasme Nicolas, président dudit mouvement. Qui, s’est par ailleurs, opposé à la démission du ministre de l’Intérieur souhaitée par le FPI et a également invité les jeunes pro-Gbagbo, contrairement au mot d’ordre du parti de Pascal Affi N’Guessan, à participer massivement au recensement général de la population. S’adressant au président Alassane et à ses partisans, le conférencier a exhorté à l’humilité et à l’engagement autour du programme vivre ensemble. « Si demain, toi aussi, tu ne veux pas crier, tu ne veux pas aller en exil, commence dès aujourd’hui à être courtois vis-à-vis de l’autre qui n’est pas pro-Ouattara. Que le président Ouattara ne permette plus le transfèrement d’un autre, même de son camp. Car, la CPI n’est pas faite pour les ivoiriens », a conseillé Lasme Nicolas avant de mettre en garde le président de la JFPI, Koua Justin, en ces termes : « N’envoie pas la jeunesse ivoirienne pro-Gbagbo à l’abattoir. Laisse les jeunes chercher du travail, à se responsabiliser au lieu que tu leur serves la haine et le chômage ». Le président du ‘’ ‘’Mouvement jeunes majeurs pour Gbagbo’’ a, en outre, annoncé son intention de contribuer à la réconciliation nationale à travers une caravane dont le lancement se fera dans la localité de Dabou et pour laquelle il sollicite le parrainage du ministre d’Etat, ministre de l’Intérieur et de la Sécurité, Hamed Bakayoko.

L.Barro

Comment

 Commentaires



Comment