Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Santé
Article



 Titrologie



Le Democrate N° 938 du 12/4/2014

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage


 Nous suivre

Nos réseaux sociaux



 Autres articles

Comment

 Petites Annonces avec Annonces.ci  




Santé

Lutte contre la fièvre Ebola en Côte d’Ivoire: Goudou Raymonde avoue son impuissance : « nos frontières sont extrêmement poreuses »
Publié le samedi 12 avril 2014  |  Le Democrate


Appui
© Abidjan.net par Marc Innocent
Appui à la santé: Le district de Bas-Rhein (France) offre des défibrillateurs à l`Etat ivoirien
Mercredi 27 novembre 2013. Abidjan. Primature. Le gouverneur du district d`Abidjan Robert Beugré Mambé a offert de la part du district du Bas-Rheim en France un lot de 19 défibrillateurs dont 5 automatiques et 14 semi-automatiques au ministre en charge de la santé en présence du premier ministre Daniel Kablan Duncan. Photo: Dr Raymonde Goudou Coffie


Comment

 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

La Côte d’Ivoire peut elle lutter efficacement contre la présence de la virulente fièvre Ébola sur son territoire ? En tous cas il sera difficile pour les ivoirienne de ne pas contracter cette maladie qui est présente dans pratiquement toutes les pays limitrophe. Selon les explications de la ministre de la santé et de la lutte contre le Sida, Goudou Coffie Raymonde sauf par coup de baguette magique que le virus Ébola ne traverse pas les frontières ivoiriennes. Car elle avoue avec preuve à l’appui que nos frontières sont extrêmement poreuses.

Que doit-t- on retenir sur la situation de la fièvre Ebola en Côte ‘Ivoire ? Y-at-il oui ou non la fièvre Ebola en Côte d’Ivoire ?
A ce jour, nous n’avons aucun cas déclaré du virus Ébola en Côte d’Ivoire. Il faut savoir que la maladie est extrêmement virulente. Le virus, c’est-à-dire la petite bête qui contamine se trouve dans l’animal, particulièrement les rongeurs et la chauve souris. Dans nos pays, un des plats préférés surtout en Côte d’Ivoire est les rongeurs. C’est-à-dire les agoutis, les hérissons, les porcs-épics et autres. Malheureusement, nous ne pouvons trouver ce virus qu’au sein de ces animaux. La sensibilisation que nous menons avec nos préfets est que la maladie se trouve en Guinée, au Libéria, déclarée en Sierra Leone. Nous partageons des frontières communes avec ces pays, alors, nous avons mis des postes avancés et à travers des campagnes de sensibilision, expliquer aux populations que c’est d’abord une question d’hygiène. Il faut donc se laver régulièrement les mains à l’eau et avec du savon, dire aux agents de santé qui sont les premiers à être en contact avec les malades de porter des gangs et des bavettes. Dieu merci, à ce jour, il n’ya aucun cas déclaré en Côte d’Ivoire.
Quel message aux populations pour éviter la fièvre Ébola ?
Toutes les actions que nous menons, sont des actions de sensibilisation. Nous interpellons nos populations. Nos préfets font un travail phénoménal avec les agents de la santé parce que vous savez que nos frontières sont extrêmement poreuses. Au lieu d’utiliser les frontières normales, nous savons qu’il existe des pistes. C’est en cela que nous profitons de votre micro pour demander aux villageois de tous les premiers villages près des frontières d’être vraiment prudents. Qu’ils évitent de manipuler les morts qui viennent de l’autre côté sans se protéger les mains, parce que dès que le virus est dans le corps d’une personne, il le transmet automatiquement à l’homme. Alors vigilance ! vigilance pour que le virus Ébola ne traverse pas nos frontières (…)

Retranscrit sur Onuci Fm par Etienne Atta

Comment

 Commentaires



Comment