Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Région
Article




  Sondage




 Nous suivre

Nos réseaux sociaux



 Autres articles

Comment

 Petites Annonces avec Annonces.ci  




Région

La chanteuse traditionnelle Allah Thérèse honorée par l’Etat ivoirien
Publié le mercredi 23 avril 2014  |  APA


Grande
© Ivoire-Presse par FN
Grande chancellerie de l`Ordre national: les pionnières de la République décorées par Mme Henriette Dagri-Diabaté
Jeudi 24 mai 2012. Abidjan. Résidence Paul-Emile, en Zone 4C. La Grande chancelière de l`Ordre national, Prof. Henriette Dagri-Diabaté élève dans l`Ordre du mérite, une centaine de femmes pionnières, parmi lesquelles, les veuves Séry Koré, et Germain Coffie Gadeau, et les artistes Allah Thérèse (photo) et Marie Rose Guiraud (Commandeurs)


Comment

 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Tiébissou - La première édition de Paquinou régional 2014 a été bénéfique pour la chanteuse traditionnelle baoulé, Allah Thérèse qui recevra, désormais, de l’Etat ivoirien une « pension mensuelle » en plus de « deux maisons ».

C'est le ministre de la culture et de la francophonie Maurice Kouakou Bandama qui a donné l'information, samedi, au cours des activités de la première édition de Paquinou régional, à Tiébissou en présence du Premier ministre Daniel Kablan, de Mme Aïchatou Mindaoudou, Représentante spéciale du Secrétaire général de l'ONU et de plusieurs membres du gouvernement ainsi que de nombreux diplomates venus participer à cette fête de réjouissances en pays baoulé.

« Le Chef de l'Etat Alassane Ouattara, président de la République a décidé qu'un certain nombre de nos valeurs culturelles que sont les artistes soient soutenus.

Ainsi, outre une pension mensuelle qu'il leur sera versée, une maison leur sera construite par l'Etat ivoirien afin qu'ils soient à l'abri de besoins. Parmi eux, il y a notre maman Allah Thérèse et son époux N'goran La Loi » a annoncé le ministre Bandama dans un tonnerre d'applaudissements.

Saisissant la balle au rebond, le ministre de la Construction, du logement, de l'assainissement et de l'urbanisme Mamadou Sanogo a promis une « deuxième maison » au couple artiste, dans le cadre des logements sociaux.

Emue, l'heureuse bénéficiaire, a traduit sa reconnaissance au « Président Alassane Ouattara et à son gouvernement pour ce geste à notre +mon époux et moi+ égard », formulant des bénédictions pour l'Exécutif ivoirien.

Par ailleurs, elle a émis le vœu qu'une des deux maisons soit construite à « Toumodi parce que j'ai déjà une maison au village » a précisé l'artiste.

Allah Thérèse, originaire du village de Gbofia dans la sous-préfecture de Toumodi ( 200 km au centre de la Côte d'Ivoire), est une chanteuse traditionnelle qui forme un duo musical avec l'accordéoniste N'Goran La Loi, son époux originaire de Konankokorêkro, village situé à une vingtaine de kilomètres de Toumodi.

Elle est, dans son village, le lead vocal d'un genre musical local dénommé Agbirô lorsqu'elle rencontre et se lie, dans les années cinquante, à l'occasion de manifestations funéraires, à N'Goran La Loi, lui aussi lead vocal du même genre dans son propre village.

Depuis 1956, date de leur première œuvre "Ahoumo N`Seli", Allah Thérèse et son mari se produisent ensemble, l'une chantant et l'autre l'accompagnant à l'accordéon. Le couple totalise six albums dont le dernier "Doumi" a été réalisé en 2005.

HS/ls/APA

Comment

 Commentaires



Comment