Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Région
Article



 Titrologie



L’intelligent d’Abidjan N° 3097 du 29/4/2014

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage




 Nous suivre

Nos réseaux sociaux



 Autres articles

Comment


 Petites Annonces avec Annonces.ci  




Région

4ème RGPH / Mabri aux populations du Haut-Sasandra et du Guémon : ‘‘Faites-vous recenser, il y va de votre intérêt’’
Publié le mardi 29 avril 2014  |  L’intelligent d’Abidjan


Tournée
© Abidjan.net par Ebouclé J-B
Tournée de lancement de l’opération du 4è RGPH: Mabri sensibilise les populations de Man et Gagnoa
Lundi 24 mars 2014. Man et Gagnoa. Le ministre du Plan et du développement Albert, Mabri Toikeusse conduit une mission pour le lancement de l’opération du 4è recensement général des populations et de l’habitat (RGPH) à Man et Gagnoa. Le ministre a appelé les populations à adhérer à cette opération. Photo: étape de Gagnoa.


Comment

 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Le ministre Albert Mabri Toikeusse poursuit la sensibilisation sur la RGPH 2014 à l’intérieur du pays. A Zoukougbeu puis Duékoué, le dimanche 27 avril 2014, le ministre Albert Mabri Toikeusse, président du Comité national du RGPH 2014 a été informé des difficultés liées à la mobilité des agents recenseurs. Le préfet de Duékoué a même révélé que le département ne dispose que d’une seule moto, ce qui freine l’efficacité des agents. Le ministre d’Etat, ministre du Plan et du Développement a rassuré ses interlocuteurs, que toutes les dispositions seront prises pour remédier à ces difficultés du terrain. Face aux populations de ces deux départements, Albert Mabri Toikeusse a expliqué la problématique du RGPH. «Les critères retenus, l’Etat en tiendra compte pour vous construire un lycée, des centres de santé ou des châteaux d’eau cet engagement futur repose sur les chiffres issus de ce recensement, c’est en fonction de la taille de votre population, que le gouvernement apportera des réponses à vos préoccupations. Le premier recensement de la population dans notre pays a eu lieu en 1975. Le dernier a été fait en 1998, mais compte tenu de la situation dans laquelle notre pays se trouvait, il n’a pu avoir lieu qu’en 2008 (…) Il ne s’agit pas de savoir qui va voter. Il est question de développement. Même les nouveau-nés et les non ivoiriens doivent se faire recenser. C’est dans votre intérêt. Si vous refusez de vous faire recenser, vous risquez de le regretter plus tard, parce que les chiffres que nous aurons obtenus ne vont pas refléter la réalité et donc, vous serez lésés, lorsqu’il s’agira de construire une école, un dispensaire, ou un château d’eau», a-t-il prévenu.

O.Dion

Comment

 Commentaires



Comment