Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article




  Sondage




 Nous suivre

Nos réseaux sociaux



 Autres articles

Comment

 Petites Annonces avec Annonces.ci  




Économie

Promotion de la consommation locale - Le Conseil du Coton et de l’Anacarde remporte un succès avec les sous-produits de l’anacarde au Festival des glaces
Publié le mardi 6 mai 2014  |  Economica


Stand
© Autre presse par DR
Stand du Conseil du Coton et de l`Anacarde au festival des glaces
le Conseil du Coton et de l`Anacarde était présent au festival des glaces les 19,20,21 avril 2014


Comment

 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Participation réussie. Telle est la leçon que le Conseil du coton et de l’anacarde peut tirer de son exposition au ‘’Festival des glaces, du chocolat et de la pâtisserie’’, qui s’est déroulée du 19 au 21 avril 2014 dans les jardins du Plateau. Et pour cause, durant trois jours, le stand du Conseil du Coton et de l’Anacarde, qui a présenté les sous-produits de l’anacarde, a été pris d’assaut par les participants. Nombreux sont les festivaliers qui ont dégusté pour la première fois une glace à base d’amande de cajou. Certains n’ont pas, non plus, boudé leur plaisir à la vue des amandes grillées salées, épicées ou en assortiment avec d’autres fruits secs. Les enfants, notamment, se sont rués sur les bonbons et yaourts. Avec la pomme de cajou, plusieurs personnes ont fait la découverte du jus, du vin et d’autres boissons alcoolisées. L’huile de cajou, obtenue par pression de l’amande et utilisée en cosmétologie, a été présentée aux participants. C’est dire que cet événement a permis de valoriser et promouvoir la variété des sous-produits de l’anacarde en vue de développer les habitudes de consommation de la population Ivoirienne.
Cultivé dans le Nord, Centre et l’Est de la Côte d’Ivoire, l’anacardier est exploité principalement pour son fruit de la forme d’un crochet dénommé ‘’noix de cajou’’ et du faux fruit juteux appelé ‘’ pomme de cajou’’. Pourtant, les utilisations sont très variées selon la partie de l’arbre. L’anacardier est exploitable que ce soit pour son bois, sa pomme et ses noix.
La Côte d’Ivoire, deuxième producteur mondiale de noix de cajou avec 500.000 T en 2013, ne transforme qu’environ 5% de sa production. A la suite de la réforme que l’Etat a initiée depuis mars 2013, il veut mettre un point d’honneur sur la transformation afin d’avoir une valeur ajoutée sur cette spéculation pour le bonheur des paysans et de l’économie tout entière. Cette ambition doit être cumulée avec une consommation locale importante. D’où l’intérêt de ce festival qui a réuni tous les acteurs des domaines de la glace, confiserie et de la chocolaterie.

Comment

 Commentaires



Comment