Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article




  Sondage




 Nous suivre

Nos réseaux sociaux



 Autres articles

Comment

 Petites Annonces avec Annonces.ci  




Économie

Le conseil du coton et de l’anarcade et l’AbTF organisent un atelier sur l’éradication du travail des enfants.
Publié le jeudi 8 mai 2014  |  CCA


Le
© Autre presse par DR
Le conseil du coton et de l’anarcade et l’AbTF organisent un atelier sur l’éradication du travail des enfants dans le secteur coton en Afrique de l`ouest.
Les 2 et 3 avril 2014 à Korhogo


Comment

 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Les 2 et 3 avril 2014 a été organisé à l’initiative du Conseil du Coton et de l’Anacarde et de l’Aid By Trade Fondation (AbTF) en collaboration avec le programme Competitive African Cotton initiative (COMPACI) un atelier technique relatif à « l’élaboration de matériel de formation, et pour la réflexion sur les expériences d’éradication du travail des enfants dans le secteur coton en Afrique de l’Ouest ».
L’atelier a réuni une trentaine de participants venus d’Allemagne, du Ghana, du Bénin, du Burkina, du Mali et de la Côte d’Ivoire, à l’hôtel « Le Mont Korhogo » de Korhogo. L ’objectif principal était la mise au point d’une boîte à images devant servir d’outil de sensibilisation contre le travail des enfants dans les zones productrices de coton.
Au cours de l’atelier des présentations ont été faites sur les thèmes suivants :
-Concept de vérification CmiA (présenté par Carole Romero, AbTF)
-Expérience de vérification CmiA et boite à images pour la sensibilisation sur le travail des enfants au Bénin (présenté par M. BIO WODEGUI, ProAgri Bénin)
-Expérience de la dernière vérification CmiA chez SECO (présenté par Josia NYANIEN)
-Stratégie et actions menées pour la résolution du problème du travail des enfants au niveau de la Cote d’Ivoire (présentée par M. HOBAH du Comité Interministériel)
Après les présentations une proposition de boîtes à images pour la sensibilisation dans le secteur coton a été examinée.
A l’issue de l’atelier les attentes des participants et des organisateurs ont été globalement satisfaites au regard des objectifs visés. Les résultats suivants sont à retenir :
-l’information sur le standard de production durable CmiA ;il a été expliqué aux structures présentes l’approche qui sous-tend ce concept, les mécanismes de vérification ainsi que l’intérêt pour les parties concernées à adhérer à ce concept ;

-l’enrichissement mutuel entre sociétés cotonnières par rapports aux actions menées au sein de certaines sociétés cotonnières dans le but de se conformer aux critères CmiA tout en maintenant une production de qualité et en quantité suffisante ;

-clarification des notions de « tâches légères »que peuvent faire les enfants dans le cadre spécifique du secteur coton et des « pires formes de travail » qui doivent être interdites. Il a été montré que les enfants peuvent effectuer certaines tâches en aidant leurs parents dans les exploitations familiales de coton mais devraient être dispensés de travaux qui nuisent à leur intégrité physique, mentale et psychologique.

-l’atelier a jeté les bases d’une utilisation possible de la proposition de boîte à imagesqui a fait l’objet d’échanges. Cette boîte à images sera améliorée au vu des observations et des recommandations et adaptée par chacun des acteurs à son contexte culturel et au contexte de production de coton dans son pays ;

-l’efficacité des méthodes de sensibilisation radio / télé a été rappelée ; ces canaux peuvent aussi servir à relayer les messages clésdes boîtes à images.
Les différentes structures présentes se sont engagées à travers la feuille de route qu’elles se sont données chacune en ce qui la concerne à mener des actions allant dans le sens de capitaliser les acquis de cette rencontre technique au profit d’un plus grand nombre pour une production durable du coton en Afrique de l’Ouest.

Comment

 Commentaires



Comment