Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article




  Sondage


 Nous suivre

Nos réseaux sociaux



 Autres articles

Comment

 Petites Annonces avec Annonces.ci  




Politique

Affi N’guessan et ses 3 camarades règnent sans partage à la Une de la presse ivoirienne
Publié le vendredi 9 mai 2014  |  APA




Comment

 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Le Président du Front populaire ivoirien (FPI), Pascal Affi N'guessan et ses 3 camarades règnent sans partage à la Une de la presse ivoirienne parue, vendredi, sur l'ensemble du territoire national, au lendemain de leur audition par la gendarmerie.

Affi et ses trois compères à la brigade de recherche hier, écrit Le Patriote qui barre en Une, "9 h pour cuisiner une bande d'anarchistes", quand le quotidien Soir Info constate que c'était chaud au Plateau.

"Plusieurs cadres du FPI arrêtés, hier", écrit le confrère selon qui plusieurs militants ont été gazés et des journalistes ont été interpellés.

"Audition des dirigeants du FPI, course-poursuite hier au Plateau", affiche L'Inter précisant que Pascal Affin N'guessan a été entendu pendant plus de 9 h. Pour Le Nouveau Réveil, face aux enquêteurs, "Affi se dédie".

Le Temps pense qu'après 9 h d'Affi et des camarades à la gendarmerie, "le FPI a fait reculer le régime" et ce journal en veut pour preuve la "libération de tout le monde".

Revenant sur le film d'une journée chaude, Le Temps ouvre ses colonnes à Justin Koua, le Secrétaire général de la jeunesse du FPI.

"Nous allons intensifier le boycott" du recensement général de la population et de l'habitat, promet-il, là où L'Intelligent d'Abidjan révèle le "secret du report d'une arrestation programmée" après que Pascal Affi N'guessan et des dirigeants du FPI soient ressortis libres de la gendarmerie.

Le quotidien L'Expression explique dans ses colonnes que le FPI voulait attaquer la brigade de recherche lors de l'audition d'Affi et des barrons du FPI.

Le confrère dit savoir également ce qui était prévu contre le ministre d'Etat, ministre de l'intérieur et de la sécurité, Hamed Bakayoko et le rôle confié aux réseaux sociaux.

Pour Le Nouveau Courrier en allant répondre à la convocation de la brigade de recherche de la gendarmerie, Affi N'guessan et des cadres ont vaincu la peur.

"9h d'audition pour rien", déplore LG infos en se réjouissant par ailleurs, que "Affi N'guessan, Laurent Akoun, Marie Odette Lorougnon et Richard Kodjo soient rentrés chez eux".

LS/APA

Comment

 Commentaires



Comment