Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article
Économie

Opérations bancaires: Voici les services qui deviennent gratuits
Publié le samedi 10 mai 2014  |  Nord-Sud
Le
© BCEAO
Le gouverneur et les présidents des associations professionnelles des banques et établissements financiers (APBEF) se sont réunis hier au siège de la Bceao
Comment




Les banquiers africains ont examiné et approuvé, jeudi à Dakar, la liste définitive des services bancaires à offrir à titre gratuit par les établissements de crédit à leur clientèle.

Une bonne nouvelle. Les populations de l’Union monétaire ouest-africaine accueilleront avec joie la décision prise, jeudi à Dakar au Sénégal, de rendre les services bancaires de base bientôt gratuits dans l’espace monétaire. C’est la principale décision de la réunion entre Tiémoko Meyliet Koné, gouverneur de la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) et les présidents des Associations professionnelles des banques et établissements financiers de l’UMOA (APBEF). Ces derniers ont examiné et approuvé la liste définitive des services bancaires à offrir à titre gratuit par les établissements de crédit à leur clientèle. Toutefois, la date à partir de laquelle ces services bancaires seront gratuits sera communiquée ultérieurement par la banque centrale, après concertation avec les banques et établissements financiers. Ces services concernent trois types d’opérations. Il y a d’abord au niveau de l’ouverture, du fonctionnement et du suivi de compte. Seront gratuites les opérations ci-après : l’ouverture de compte, la délivrance de livrets d’épargnes, la tenue de compte sur livret d’épargne, la transmission de relevé de compte (une fois par mois), le relevé récapitulatif des frais annuels, le dépôt d’espèces dans la banque du client quel que soit le guichet (hors acquittement de frais de timbre fiscal), le retrait d’espèces dans la banque du client quel que soit le guichet (à l’exception des opérations par chèques de guichet), la domiciliation de salaire. Sans oublier le changement d’éléments constitutifs du dossier du client (notamment d’identification), la mise en place d’une autorisation de prélèvement (ordre de prélèvement à partir du compte) ou de virement permanent (création du dossier) et, enfin la clôture de compte.

Ensuite, au niveau des moyens et opérations de paiement, les opérations bancaires qui seront concernées par la gratuité sont : les retraits auprès d’un guichet automatique (GAB/DAB) de la banque du client, le paiement par carte bancaire au sein de l’UMOA, la consultation de solde et l’édition du relevé de solde au GAB/DAB dans la banque du client. Il en sera également de même en ce qui concerne les virements de compte à compte dans la même banque, les encaissements de chèques tirés sur une banque de l’Union, les encaissements de virements nationaux, communautaires et internationaux ne feront plus l’objet de frais à la charge de la clientèle. Enfin, en ce qui concerne les opérations de banque à distance, la gratuité s’étendra aux avis de débit et de crédit par voie électronique, ainsi qu’à la consultation et l’édition du solde et de l’historique du compte à travers le GAB/DAB de la banque du client. Ce sont là, dans un premier temps, autant d’opérations appelées à ne plus être facturées par les banques comme c’est encore le cas jusqu’ici. Une seconde liste d’opérations dont le coût se verra réduit est en discussion avec la Bceao. Selon un communiqué lu sur le site internet de la Bceao, les Apbef ont souhaité que ces services bancaires à tarification modérée, ne soient pas plafonnés mais maintenus à un niveau acceptable pour la clientèle.

Le gouverneur de la BCEAO, selon lequel l’ouverture d’un compte bancaire doit être considéré comme un droit pour tout citoyen, a salué cette évolution essentielle dans la poursuite des efforts destinés à améliorer sensiblement le taux de bancarisation dans l’UEMOA et à promouvoir l’inclusion financière. Profitant de l’occasion de cette rencontre, il a invité les Présidents des APBEF à s’impliquer davantage dans l’éducation financière des populations.

Rappelons que cette réunion qui s’inscrit dans le cadre des échanges permanents que la Banque Centrale entretient avec la profession bancaire, visait à se pencher sur la rationalisation des conditions de banque et le renforcement de la transparence de la tarification des services bancaires.


MK (stagiaire) Source : Bceao
Commentaires


Comment