Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article
Économie

Agriculture : Lancement d’un projet de 76 milliards de FCFA pour appuyer le secteur
Publié le samedi 24 mai 2014  |  Le Democrate
Cérémonie
© Ministères par DR
Cérémonie de lancement du projet d’appui au secteur agricole
Jeudi 22 mai 2014. Aboisso. Cérémonie lancement du projet d’appui au secteur agricole (PSAC) à Aboisso présidée par le Ministre de l`Agriculture, Mamadou Sangafowa Coulibaly.
Comment




Un projet d’un montant de 76 milliards de FCFA pour appuyer le secteur agricole de la Côte d’Ivoire en redynamisant les grandes filières agricoles du pays, a été lancé, jeudi, à Aboisso (116 km au Sud-Est d’Abidjan) par le ministre de l’agriculture, Mamadou Sangafowa Coulibaly.Baptisé « Projet d’appui au secteur agricole (PSAC) », ce projet est financé par la banque mondiale à hauteur de 32 milliards de FCFA dont (7 milliards de prêt et 25 milliards de don). L’Etat ivoirien contribue avec 2,5 milliards tandis que les bénéficiaires que sont les organisations processionnelles agricoles apportent 24,33 milliards de FCFA.Le financement complémentaire d’un montant de 17,8 milliards de FCFA, est apporté par l’Agence Française de développement (AFD) à travers le C2D. Le Projet d’appui au secteur agricole, répondra aux préoccupations quotidiennes d’au moins 120 milles bénéficiaires directs que sont les planteurs de cacao, d’hévéa, de Palmier à huile, de coton et d’anacarde.
Il permettra également d’apporter une « réponse satisfaisante », au renouvellement des vergers vieillissants par la fourniture de matériel végétal amélioré, le conseil agricole et par la structuration des organisations professionnelles. Ce sont également 5 800 km de pistes à réhabiliter et à entretenir pour l’évacuation rapide des productions et la mise en place d’une stratégie de gestion des pistes de desserte agricole. « En choisissant d’apporter un appui budgétaire au secteur agricole à travers les filières café-cacao, coton, anacarde et hévéa, et d’aider à l’opérationnalisation du PNIA (Programme national d’investissement agricole), la Banque Mondiale a contribué fortement à la relance du développement du secteur agricole et partant, à la réduction dans des proportions considérables, de la pauvreté », s’est félicité le ministre Mamadou Sangafowa Coulibaly.
Poursuivant, il a rappelé aux structures de gestion des filières agricoles ciblées, le défi et les enjeux de mise en œuvre de ce projet qui sont considérables, tant du point de vue de la bonne gouvernance, du respect des procédures instaurées par les partenaires techniques et financiers, que des objectifs de durabilité des actions de développement envisagées.Ces structures de gestion des filières agricoles sont notamment le Conseil du Café Cacao, le Conseil du Coton et de l’Anacarde, l’Association des professionnels de caoutchouc naturel de Côte d’Ivoire (APROMAC) et l’Association Interprofessionnelle de la filière Palmier à huile (AIPH).« Nous devrons ensemble veiller scrupuleusement à faire en sorte d’éviter tout blocage qui pourrait contrarier la mise en œuvre du projet », a conseillé le ministre de l’agriculture, invitant les acteurs, à concilier leurs « initiatives propres et les axes stratégiques de développement mis en place par l’administration agricole ».
«Il vous appartient de saisir l’occasion pour conjuguer vos efforts en vue d’obtenir un impact conséquent et satisfaisant de nos actions », a encore exhorté le ministre Coulibaly, ajoutant que « le projet sera également prolongé dans les zones de prédominance des cultures ciblées ».
Commentaires

Dans le dossier

Relance économique
Titrologie



Le Democrate N° 971 du 24/5/2014

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie
Sondage
Cérémonie
© Ministères par DR

Cérémonie
© Ministères par DR


Nous suivre

Nos réseaux sociaux


Comment
Petites Annonces avec Annonces.ci  



Comment