Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article
Politique

Après la confirmation des charges contre Gbagbo / Le porte-parole de la Cour Pénale internationale (CPI : « Cela ne signifie pas que ce dernier est présumé coupable »
Publié le samedi 14 juin 2014  |  Le Democrate
Comment




Le porte-parole de la Cour Pénale internationale (CPI), selon Koaci.com a indiqué dans une interview au service communication de l’institution juridique internationale que la confirmation des charges contre Laurent Gbagbo, ne signifierait pas que ce dernier était présumé coupable.
« Non les juges n’ont pas statué sur l’innocence ou la culpabilité de Mr Gbagbo. Les juges de la chambre préliminaire ont décidé qu’il y avait des preuves suffisantes pour renvoyer l’affaire en procès devant une chambre de première instance composée de trois autres juges. Ce sont les juges de première instance qui tiendront un procès à l’encontre de Laurent Gbagbo et qui prononceront leur jugement après avoir entendu les arguments du bureau du procureur et du conseil de la défense, ainsi que les vues et préoccupations des victimes par le biais de leurs représentants légaux. Les juges de la chambre de première instance ne peuvent condamner un accusé que s’ils sont convaincus au-delà de tous doutes raisonnables à la suite d’un procès juste et équitable de sa culpabilité », a précisé Fadi El Abdallah.

Le procès de Laurent Gbagbo aura donc lieu dans les mois à venir devant les juges de la chambre préliminaire de première instance de la Haye comme l’a confirmé le porte-parole de l’institution.

Pour l’heure et malgré toutes nos tentatives, aucun proche de l’ancien président ivoirien n’a voulu se prononcer sur la confirmation des charges à l’encontre de leur mentor.
Commentaires

Titrologie



Le Democrate N° 985 du 13/6/2014

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie
Sondage
Nous suivre

Nos réseaux sociaux


Comment
Petites Annonces avec Annonces.ci  



Comment