Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article
Politique

Jeux de la Francophonie en 2017 : Le gouvernement va décaisser 7,5 milliards / Les retombées attendues
Publié le jeudi 19 juin 2014  |  Le Democrate
Conseil
© Ministères
Conseil des ministres du mercredi 18 juin au Plateau
Comment




Une enquête sur le recensement du patrimoine immobilier de l’Etat a lieu en ce moment sur l’ensemble du territoire ivoirien, en vue de permettre aux autorités de récupérer le patrimoine qui lui appartient.

Ce processus avance bien selon le porte-parole du gouvernement ivoirien qui affirme que les pré-enquêtes indiquent que ces patrimoines comprennent 32760 biens immobiliers appartenant à l’Etat de Côte d’Ivoire dont 4120 dans le district autonome d’Abidjan.

Les résultats des enquêtes devraient être disponibles dans deux mois, a précisé le ministre des TIC.

Nabagné Koné estime par ailleurs que cette démarche va permettre à l’Etat de récupérer le patrimoine qui lui appartient, un patrimoine qui dans certains cas malheureusement a été usurpé par diverses personnes, illicitement ou illégalement vendu à d’autres personnes etc.

«Cela va permettre de faire une cartographie claire et précise et éviter à l’avenir que certaines personnes puissent disposer des biens de l’Etat, » a-t-il insisté.

Une autre communication a été prise au titre du ministère de la Culture et de la francophonie relative à la présentation et à l’adoption du budget 2014 du comité national des jeux de la francophonie qui vont se tenir à Abidjan en Côte d’Ivoire en 2017.

Conformément à un cahier de charges signé dans le cadre des jeux de la francophonie à Paris, le gouvernement a adopté hier mercredi un budget de 799 millions de FCFA en 2014 sur le budget global de manifestation qui se chiffre à 7,5 milliards de FCFA jusqu’au déroulement de l’évènement en 2017.

Selon Nabagné Koné ce budget global comprend évidement l’acquisition d’un siège, la mise en place d’une administration, la réception au moment venu des athlètes, l’hébergement et tout ce qui entoure l’organisation d’un tel évènement.

«Ces jeux vont également apporter des choses à la Côte d’Ivoire, parce qu’il ne faut pas voir que l’aspect dépense. Ces jeux vont permettre par exemple la réhabilitation et la rénovation de nos infrastructures sportives et culturelles. Cela figure clairement dans le cahier de charges qui a été signé. Ces jeux vont permettre d’accueillir entre 3000 et 5000 jeunes du monde entier venant de plus de 50 pays, » a enfin expliqué le ministre Koné Bruno.
Commentaires


Comment