Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Fortes pluies en Côte d’Ivoire: 12 nouveaux morts à Abidjan
Publié le jeudi 19 juin 2014  |  AFP
Au
© APA par DR
Au moins quatre personnes ont été tuées dans un glissement de terrain consécutif
Mardi 17 juin 2014. Abidjan. Au moins quatre personnes ont été tuées dans un glissement de terrain, à Mossikro, consécutif à une forte pluie qui s’est abattue, sur la capitale économique ivoirienne.
Comment




Abidjan - Douze personnes sont mortes dans la nuit de mercredi à jeudi dans des glissements de terrain dus aux fortes pluies qui s’abattent depuis quelques semaines sur Abidjan, a-t-on appris de source officielle.

Ces nouvelles victimes portent à 23 le nombre de victimes ayant péri dans de telles circonstances depuis le début de la saison des pluies il y a une quinzaine de jours.

Des ondées intenses tombent presque sans discontinuer sur Abidjan depuis 48
heures. Quatre autres personnes avaient ainsi perdu la vie mardi.

"Nous déplorons encore 12 morts" décédés à plusieurs endroits, du fait des "pluies diluviennes", a affirmé à l’AFP le général Fiacre Kili, en charge de
l’Office national de protection civile.

"Ce ne va pas du tout. Ca n’arrête pas d’empirer", s’est lamenté Paulin Claude Danho, le maire d’Attécoubé, d’où la moitié des victimes étaient issues.

Seize personnes sont mortes au total dans trois glissements de terrain survenus dans cette commune pauvre de la capitale économique ivoirienne ces deux dernières semaines.

Les victimes vivaient dans des bidonvilles faits d’"habitations précaires" dans lesquelles s’entassent à Abidjan "plusieurs centaines de milliers de personnes", a indiqué le porte-parole du gouvernement Bruno Koné.

"La moité des Ivoiriens aujourd’hui considérée comme pauvre ne peut se loger convenablement", a-t-il déploré, promettant que la question (du mal-logement) serait "traitée avec fermeté et humanité".

Les glissements de terrain font chaque année ou presque des victimes. En juin 2009, 21 personnes avaient péri dans la capitale économique ivoirienne, contre sept en 2008 et onze en 2011.

ck-jf/hm


Articles associés

 
Commentaires


Comment