Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article
Économie

Allocution de M. François Albert Amichia, Président du Conseil des Collectivités Territoriales de l’Espace Uemoa à l’occasion de l’atelier de restitution et de validation de l’étude pour la mise en œuvre d’un programme de développement
Publié le lundi 23 juin 2014  |  Autre presse
Atelier
© Autre presse par DR
Atelier de restitution et de validation de l’étude pour la mise en œuvre d’un programme de développement des zones transfrontalières dans l’espace Uemoa
Lundi 23 juin 2014. Abidjan. Atelier de restitution et de validation de l’étude pour la mise en œuvre d’un programme de développement des zones transfrontalières dans l’espace Uemoa.
Comment




• Monsieur le Président de la commission de l’Uemoa,

• monsieur le commissaire chargé de l’aménagement du territoire, représentant monsieur le Président de la commission de l’Uemoa,

• Mesdames et Messieurs les ministres et membres de gouvernement,

• Mesdames et Messieurs les présidents des faitières régionales et nationales d’élus locaux,

• Messieurs les directeurs nationaux de la décentralisation,

• Messieurs les directeurs des agences de cooperation transfrontalieres,


• Monsieur le Maire de la commune du plateau,

• Mesdames et Messieurs les experts et personnes ressources,


• Mesdames et Messieurs les représentants de la presse,

• Honorables invités, en vos rangs, grade et qualité,


a la suite de monsieur Cheick N’dir, représentant résident de la commission de l’Uemoa en côte d’ivoire, initiatrice du présent atelier, il me plaît, de vous souhaiter le traditionnel Akwaba, en côte d’ivoire, pays frère et pôle d’intégration au sein de notre espace qui s’est engagé, à passer « de l’intégration des états, à celui des peuples ».

Cette vision partagée ne peut se réaliser que par une synergie des politiques et des interventions des acteurs en charge du développement de notre sous-région, et la présente rencontre aux enjeux majeurs, nous donne l’occasion de traduire en actions concrètes, nos grands projets intégrateurs, à partir des territoires.
C’est pourquoi, le CCT/UEMOA se réjouit d’être associé à cet atelier, et voudrais, par notre voix, exprimer la gratitude des collectivités territoriales, qui y trouvent un réel intérêt et entendent s’approprier les programmes de développement qui y seront arrimés.

en effet, avec l’appui de la commission de l’Uemoa et notamment l’engagement personnel de son excellence monsieur Cheick Hadjibou Soumaré, Président de la Commission de l’Uemoa, le CCT s’est engagé à donner un visage plus holistique au développement régional, à travers la question de la coopération transfrontalière, car convaincue que les territoires se construisent effectivement par-delà, pour reprendre le thème central des deux conférences internationales qu’elle a organisées,
respectivement à Dakar en décembre 2013 et à Bruxelles, au mois de mars2014, avec le global local forum, le comité des régions de l’union européenne et la coopération suisse, qui d’ailleurs, vient de nous accorder un important financement pour mettre en œuvre un programme intégrateur de coopération transfrontalière.
Notre faîtière sous régionale, voulue et créée par la conférence des chefs d’Etats de l’espace Uemoa, que nous ne remercierons jamais assez, entend gagner le pari du développement territorial, qui en réalité est celui des Etats.
Cette dynamique doit s’entretenir et se consolider, par une unité forte autour de cet instrument qui replace les collectivités territoriales au centre des initiatives et des réponses aux besoins de nos populations.

Et il nous plaît, à la faveur de cette rencontre de lancer un appel solennel à l’union sacrée et à la cohésion, autour du CCT, dont le seul intérêt est de consolider et de réaliser la feuille de route donnée à l’ensemble des territoires décentralisés.

L’étude que nous sommes appelés à valider au cours de ces trois jours, nous apparaît comme capitale pour servir de levier et d’embrayeur à des programmes participatifs et intégrateurs, à même d’améliorer durablement le quotidien des braves populations qui animent nos zones frontalières dont les potentialités naturelles, ne font aucun doute.
Honorables invités, chers participants, c’est sur des notes de réels espoirs et avec une immense reconnaissance envers chacune et chacun d’entre vous, que nous voudrions souhaiter plein succès au présent atelier, pour que vive notre communauté ouest africaine et que se réalise une coopération transfrontalière porteuse d’intégration et de développement, mesdames et messieurs merci pour votre aimable attention et bon retour dans nos pays respectifs.



Commentaires


Comment